Ouest

Un potager hydroponique cultivé en classe

En collaboration avec l’école Boréale et le Centre culturel Royer à Ponteix, un projet novateur de jardinage pédagogique en intérieur a vu le jour en mars dernier. Une façon originale de rapprocher les élèves de la communauté sous le signe du jardinage urbain.
Stevie Souvenir – IJL-Réseau.Presse L’Eau vive

» Voir l'article

Fransaskoisie : un comité pour se faire entendre

Les Fransaskois ont été invités en avril à soumettre leurs candidatures pour siéger au Comité consultatif en matière d’affaires francophones du gouvernement de la Saskatchewan. Véritable porte-voix auprès des décideurs publics, l’organe travaille dans l’ombre pour améliorer les services en français dans la province.
Mehdi Jaouhari – IJL-Réseau.Presse L’Eau vive

» Voir l'article

Francothon : une campagne renouvelée

Malgré tous les désagréments causés par la pandémie, les élans de solidarité se sont multipliés dans la fransaskoisie. Avec une ligne d’écoute, plusieurs initiatives d’entraide, des événements en extérieur et en virtuel, la communauté a résisté à la césure sociale en assurant une campagne provinciale diversifiée.
Leslie Diaz – IJL-Réseau.Presse L’Eau vive

» Voir l'article
IJL - Ouest

Une présence francophone discrète à la librairie McNally Robinson

Véritable institution dans l’Ouest canadien, McNally Robinson est la plus grande librairie indépendante au Canada, disposant de deux établissements à Winnipeg et d’un autre à Saskatoon. Pourtant, dans la librairie de la ville des ponts, les auteurs francophones sont absents des étagères.

_______________________
Mychèle Fortin
IJL – Réseau.Presse – L’Eau vive

» Voir l'article
IJL - Ouest

Le destin croisé des francophones et Autochtones

Les liens entre Autochtones et francophones sont encore peu étudiés au Canada. Aussi, Jérôme Melançon et Pierrot Ross-Tremblay, respectivement professeurs à l’Université de Regina et à l’Université d’Ottawa, ont voulu apporter leur pierre à l’édifice lors d’une table ronde intitulée Francophonie et Autochtonie.
____________________
Leslie Diaz
IJL – Réseau.Presse – L’Eau vive

» Voir l'article
IJL - Ouest

Des étudiantes francophones font face à la transition du CSF vers la structure homogène

La cohorte de 8e année d’une école primaire du Conseil scolaire francophone (CSF) de la Colombie-Britannique entrera au secondaire en septembre 2021 dans des circonstances inattendues. Cette cohorte de trois élèves, qui comptait entamer un nouveau chapitre «à la grande école», a dû réviser ses plans à la suite de la suppression de la 9e année à l’école secondaire locale et de l’annonce de la transition du CSF vers une structure homogène.
________________________________________

Marie-Paule Berthiaume

Initiative de journalisme local – APF – Ouest

» Voir l'article
IJL - Ouest

Le secondaire homogène francophone en Colombie-Britannique: des parents en profond questionnement

Les parents de huit communautés-école rurales du Conseil scolaire francophone (CSF) en Colombie-Britannique ont été secoués à la suite de l’annonce de la transition de leur école secondaire bilingue vers une structure francophone. Trois mères de la communauté-école de Nelson, la seule des communautés visées par la mesure à ne pas profiter du récent statu quo avec le CSF, expliquent leurs états d’âmes.

________________________________________

Marie-Paule Berthiaume

Initiative de journalisme local – APF – Ouest

» Voir l'article
IJL - Ouest

L’«hyperloop», le transport du futur?

Edmonton – Calgary, peu importe l’itinéraire, il vous faudra minimum 3 heures de voiture pour voyager entre ces deux villes de l’Alberta. L’«Hyperloop» canadienne, une alternative à la voiture, plus rapide que l’avion et sans combustibles fossiles, est l’une des idées qui fait rêver les uns et douter les autres.

________________________________________

Arnaud Barbet

Initiative de journalisme local – APF – Ouest

» Voir l'article
IJL - Ouest

Colombie-Britannique: les défis de l’éducation en français dépassent les murs de l’école

Le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique se montre plus directif envers ses huit écoles secondaires dans le dossier de la transition vers la structure homogène, et ce, depuis l’embauche d’un responsable du projet. Malgré tout, les défis sont complexes et engendrent une insécurité généralisée dans l’ensemble des communautés-école impliquées.

________________________________________

Marie-Paule Berthiaume

Initiative de journalisme local – APF – Ouest

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article