Atlantique

Campagne des étoiles : 4,1 millions $ récoltés pour le Centre communautaire intergénérationnel de Cap-Pelé

La municipalité de Cap-Pelé a lancé en mai 2021 une campagne de financement visant à amasser 4,1 millions $ afin de se doter d’un Centre communautaire intergénérationnel. Il s’agit d’un projet évalué à 13,5 millions $, auquel les gouvernements provincial et fédéral prêteront main-forte. Le directeur général de la municipalité, Stéphane Dallaire, se réjouit que l’objectif de la Campagne des étoiles ait été atteint.
_______________________

Idrissa Diakité

IJL – Réseau.Presse – Le Moniteur Acadien

» Voir l'article

Le milieu artistique à nouveau en situation précaire

Après une rentrée automnale sous le signe de l’optimisme, le retour des Fêtes est plus difficile pour le milieu culturel. La rentrée se fait calme, mais les diffuseurs gardent espoir de pouvoir maintenir leur programmation pour les mois à venir. Survol d’un milieu qui devra encore faire preuve de résilience.
_______________________

André Magny

IJL – Réseau.Presse – Le Moniteur Acadien

» Voir l'article

Néguac souhaite joindre la CSR du Grand Miramichi

Isolé du reste de la Péninsule acadienne par la réforme sur la gouvernance locale, Néguac a officiellement fait la demande de quitter la Commission de services régionaux de la Péninsule acadienne pour s’associer à celle du Grand Miramichi.

________________

David Caron
IJL – Réseau.Presse – Acadie Nouvelle

» Voir l'article

Nouvel amphithéâtre: la facture bondit de 3 millions $ à Caraquet

Le premier boulon n’a pas encore été vissé que la facture du futur Centre régional des générations de Caraquet a déjà explosé. De combien? D’abord estimé à 15 millions $, le projet pourrait maintenant atteindre sinon dépasser les 18 millions $, craint le maire Bernard Thériault.

________________

Réal Fradette
IJL – Réseau.Presse – Acadie Nouvelle

» Voir l'article

Être Acadien, «c’est une mémoire» – Gilbert Arsenault

Qu’est-ce qu’être Acadien à l’Île-du-Prince-Édouard?

La Voix acadienne a posé la question à des Acadiens de tout âge, originaires de l’Île ou venus d’autres provinces, qui parlent le français ou l’ont perdu, mais aussi à de nouveaux arrivants francophones.  Cette semaine, Gilbert Arsenault, Acadien de 18 ans né en région Évangéline, étudiant à l’Université McGill de Montréal, partage la vision de son identité.

_______________________

Marine Ernoult
IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article