Atlantique

Les Francos Vendredis : resserrer les liens entre les francophones

Chaque vendredi matin, les francophones et francophiles de la région de Charlottetown peuvent se retrouver pour une jasette au café Timothy’s. Le Carrefour de l’Isle-Saint-Jean et le Réseau en Immigration francophone de la province, à l’origine de l’initiative, veulent créer un espace de rencontre pour briser l’isolement et créer des liens au sein d’une communauté éparpillée. 

 

_____________________ 

Marine Ernoult – IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne 

» Voir l'article

«Vapoter est loin d’être inoffensif»

Pour la première fois, l’organisme LungNSPEI a organisé des ateliers de sensibilisation sur les risques du vapotage pour les élèves des écoles francophones de l’Île-du-Prince-Édouard. L’occasion pour les jeunes de prendre conscience des effets négatifs du vapotage sur leur santé mentale et physique. 

_______________________ 

Marine Ernoult – IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne 

» Voir l'article

Promouvoir Intelli-feu pour éviter les dégâts du feu

Lors de la Journée de préparation des communautés contre les incendies de forêt, des porte-parole étaient sur place pour promouvoir Intelli-feu Canada, un programme dont le but est d’améliorer le niveau de résistance des domiciles aux feux de forêt. 
_______________________
Jean-Philippe Giroux
IJL – Réseau.Presse – Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

» Voir l'article

Deux nouveaux enseignants francophones venus de loin pour l’École Boréale

L’une était enseignante au Cameroun. L’autre, enseignant en Mauritanie. Naomie Evina et Fadel Aw sont désormais à l’école Boréale de Happy Valley-Goose Bay depuis février dernier. Une offre d’enseigner au primaire pour la première et une au niveau intermédiaire pour le second leur avait été faite en juillet 2023 par le Conseil scolaire francophone provincial (CSFP). Tout allait bien. Mais des détours inattendus ont surgi.

André Magny
IJL – Réseau.Presse – Le Gaboteur

» Voir l'article

Nourrir les oiseaux de son jardin (ou de son balcon)

Les mangeoires peuvent aider de nombreux volatiles de l’Île-du-Prince-Édouard, confrontés à une raréfaction de la nourriture. Mais un nourrissage toute l’année ne fait pas l’unanimité parmi les spécialistes. L’essentiel est de maintenir les mangeoires propres pour éviter tout risque de maladies. 

_______________________ 

Marine Ernoult – IJL – Réseau.Presse – La Voix acadienne 

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article