Sturgeon Falls

Deux jeunes réfugiés ukrainiens accueillis à Sturgeon Falls

Il y a près de quatre mois, Illia Kaminskyi et Mahmud Adilov ont été violemment réveillés en pleine nuit par des sirènes et des bombardements tout près de chez-eux. C’était à 5 h du matin le 24 février, lorsque l’armée russe a envahi leur ville, Kharkiv, en Ukraine. Cela faisait bien quelques semaines que les adolescents entendaient parler d’un conflit imminent, mais lorsque la guerre est arrivée à leur porte, ils étaient estomaqués.
Près de trois mois après ce réveil brutal, Adilov, 17 ans, et Kaminskyi, 16 ans, ont atterri à l’aéroport Pearson de Toronto. Ils n’étaient jamais venus au Canada avant. Le lendemain, on venait les chercher pour les conduire à Sturgeon Falls, leur nouvelle communauté d’accueil.
________________________________________
Eric Thompson
IJL – Réseau.Presse
Tribune : la voix du Nipissing Ouest

» Voir l'article

Deux oiseaux, un message libérateur

Renée-Claude Serré a deux de ses oiseaux préférés, le cardinal et le geai bleu, qui survolent le centre-ville de Sturgeon Falls. Le dimanche 9 novembre, sa fresque murale intitulée L’envolée irrévocable s’est ajoutée aux nombreuses œuvres d’art qui ornent Sturgeon Falls grâce à l’initiative de Gayle Primeau, présidente du comité d’embellissement de la ville.
Isabel Mosseler
Initiative de journalisme local – Réseau.presse – Tribune, la voix du Nipissing Ouest

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article