Économie

Retenir la main d’œuvre : le défi des entreprises

Il ne suffit pas de faire venir au Nouveau-Brunswick des immigrants francophones. Encore faut-il que ces derniers restent dans la province. Nombreux sont encore celles et ceux qui quittent l’Acadie pour trouver de meilleures opportunités au Québec ou ailleurs. Le forum du Réseau en immigration francophone du Nouveau-Brunswick s’est penché sur les bonnes pratiques des employeurs qui ont cru en l’immigration.
_______________________
Damien Dauphin
IJL – Réseau.Presse – Le Moniteur Acadien

» Voir l'article
IJL - Ouest

Dans les Rocheuses, l’offre d’emploi est plus forte que la demande

Depuis la fermeture des frontières canadiennes et leur récente réouverture, le tourisme dans les Rocheuses dépend énormément du déplacement interprovincial et international. Que cela soit pour l’achalandage de la clientèle ou la main-d’œuvre, les entreprises font des pieds et des mains pour reconquérir leur marché.

_____________________________

Vienna Doell

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Une foire de l’emploi dédiée à la complémentarité linguistique

En entrant dans la grande salle de La Cité francophone, on découvre une ambiance enthousiaste. Depuis la pandémie, c’est la première foire d’Accès Emploi qui a lieu en personne. Les participants souhaitent avant tout trouver l’emploi qui leur convient, et ce, peu importe la langue.

_____________________________

Vienna Doell

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Des jeunes pousses françaises à la conquête du marché sonore albertain

La sphère sonore nord-américaine, notamment dans l’ouest du Canada, attire depuis quelque temps des startups françaises (entreprise en démarrage) spécialisées dans la musique. Certaines d’entre elles offrent déjà aux spectateurs une expérience sonore particulière le temps d’un match de hockey.

_____________________________

Mehdi Mehenni

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Régions isolées, bilinguisme et entrepreneuriat se croisent

Loin des centres urbains albertains, le Québécois Martin Thibault ainsi que les Franco-Albertains Marianne Houle et Raymond Boisvert font vivre leur petite entreprise. Dans la région de Rivière-la-Paix, ils sont des acteurs de l’économie locale, en français, mais aussi en anglais.

_____________________________

Vienna Doell

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Une enveloppe de 3 millions de dollars pour la transition énergétique

L’année 2022 a bien commencé pour le secteur des technologies vertes en Alberta. Développement économique Canada pour les Prairies (PrairiesCan) annonçait une enveloppe de trois millions de dollars pour faire bourgeonner les entreprises de technologie propres dans la métropole albertaine.

_____________________________

Mélodie Charest

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Les jeunes francophones quittent eux aussi l’Alberta

Réputée pour la beauté de ses paysages, l’Alberta ne fait plus autant rêver les jeunes qu’auparavant. Des centres urbains appauvris culturellement, une politique jugée trop conservatrice, un manque d’occasions professionnelles et postsecondaires, les raisons ne manquent pas pour aller voir ailleurs ce qui se passe.

_____________________________

Chloé Liberge

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

La stratégie Stefanson pour reconquérir l’électorat

C’est un budget déficitaire qu’a déposé Cameron Friesen, ministre des Finances, le 12 avril. Fidèle à la logique de son parti, il avance le proche horizon 2028-2029 pour atteindre l’équilibre budgétaire. Pour réussir son pari, il mise sur la relance de l’économie.

 _____________________________

Ophélie Doireau
IJL – Réseau.Presse – La Liberté

» Voir l'article
IJL - Ouest

Le marché de seconde main, un achat écologique et économique

Si l’on devait définir notre ère, la société de consommation y prendrait toute sa place. On achète un produit, on l’utilise, puis on s’en débarrasse très vite. Mais aujourd’hui, la cause environnementale devient un enjeu sociétal et le marché de l’occasion ne cesse de fleurir. Une manière efficace de recycler, mais aussi de trouver des vêtements de qualité à prix réduit.

_____________________________
Chloé Liberge
IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article