animaux

41 bisons s’en vont en camion

Si vous trouvez difficiles les longs trajets en voiture avec vos enfants, imaginez un voyage d’environ 14 heures… avec de petites bestioles de 3000 livres! C’est bel et bien ce que Nicole et Pierre Moss, propriétaire de la ferme Pierre Moss Livestock, ont vécu le 3 mai dernier.

Chloé St-Onge

IJL – Réseau.Presse – Agricom

» Voir l'article

Les Meuneries Mondou à la conquête de l’Ontario

Les éleveurs de l’Est de l’Ontario peuvent dorénavant s’approvisionner en aliments auprès d’une entreprise dont la réputation n’est plus à faire. Fondée en 1956, Les Meuneries Mondou opérait déjà sept centres de distribution avant de se porter acquéreur des installations de la meunerie Wilfrid Major Ltée à North Lancaster à l’automne dernier.

Jean-Marc Dufresne

IJL – Réseau.Presse – Agricom

» Voir l'article

Une nouvelle loi pour la protection animale

La nouvelle Loi sur la protection et le contrôle des animaux est entrée en vigueur le 5 avril dernier. Ainsi, pour le gouvernement du Yukon, cette loi remplace les lois antérieures, notamment la Loi sur les chiens, la Loi sur la protection des animaux ainsi que la Loi sur les fourrières, et « comble les lacunes dans le cadre des lois concernant les animaux. »
_______________________
Manon Touffet
IJL – Réseau.Presse – l’Aurore boréale

» Voir l'article

Semaine nationale de stérilisation animale et « World Spay Day »

« Avec la castration, on coupe… dans les abandons » C’est le slogan de l’Association des médecins vétérinaires du Québec dans le cadre de la semaine nationale de sensibilisation à la stérilisation animale, du 18 au 24 février 2024. L’AMVQ rappelle que la stérilisation est la meilleure méthode pour contrecarrer l’abandon et souvent l’euthanasie d’animaux non désirés.
_______________________
André Goyette
IJL – Réseau.Presse – Le Régional

» Voir l'article

Chasser, puis gaspiller: une fois, c’est une fois de trop

Depuis que la chasse à l’ours printanière est permise à nouveau, celle-ci est de plus en plus pratiquée. Mais avec ce regain de popularité vient parfois des situations très fâcheuses qui ont pour conséquences que de la viande soit perdue.

Pascale de Montigny Gauthier

IJL – Réseau.Presse – Agricom

» Voir l'article

La méconnue chasse à l’ours

Bien moins connue que la chasse aux petits gibiers ou la chasse au chevreuil et à l’orignal, la chasse à l’ours noir vit un retour en force. Après avoir été interdite pour la période printanière pendant des années, le ministère des Richesses naturelles ontarien a rouvert cette pratique en 2013, dans le cadre d’un projet-pilote. L’idée était alors de mieux contrôler les populations d’ours ayant des comportements nuisibles dans les milieux urbains.

Pascale de Montigny Gauthier

IJL – Réseau.Presse – Agricom

» Voir l'article

Clôtures électriques: sécuritaires pour les animaux ?

Pour protéger les animaux de la ferme, l’option des clôtures électrifiées est la méthode principalement utilisée. Cette méthode comporte son lot de risques affectant aussi bien les animaux que les êtres humains. Un cercle vicieux qui crée un malaise physique et psychologique chez les vaches qui affecte psychologiquement les producteurs, nous explique Jean-Pierre Maurice, directeur chez Simcoe Peel and York dans la ville de York.

Pascale de Montigny Gauthier

IJL – Réseau.Presse – Agricom

» Voir l'article

À vos sabots, prêt, sautez !

Ah ! Ces bêtes aux sabots et aux allures mystiques ! Contrairement à ce que vous pensez, elles ne sortent pas tout droit d’un conte de fées, mais bien tout droit de la ferme. Eh oui, il s’agit des chèvres. Plusieurs races existent, mais deux attirent l’attention dans deux fermes de l’Ontario: les chèvres laitières et les Angoras.

Pascale de Montigny Gauthier

IJL – Réseau.Presse – Agricom

» Voir l'article

Les salines

Nous avons presque tous déjà vu sur les réseaux sociaux ou sur les plateformes de vidéos amateures des séquences de bêtes sauvages qui viennent se nourrir ou s’abreuver, souvent la nuit. Eh bien en général, ce n’est pas le fruit du hasard qui a amené les bêtes devant la caméra, mais plutôt les salines…

Pascale de Montigny Gauthier

IJL – Réseau.Presse – Agricom

» Voir l'article

Du Pérou à la ferme canadienne

Ils sont mignons, doux et affectueux. Non je ne parle pas de chats, mais bien d’alpagas ! Ces bêtes originaires du Pérou, domestiquées depuis près de 600 ans, ont gagné le cœur de plusieurs Ontariens qui ont décidé d’en faire l’élevage et la vente. « Les alpagas sont des animaux très calmes et doux. Il est très facile d’interagir avec eux et d’en prendre soin. Ça attire beaucoup de gens », mentionne Valérie Saad, propriétaire de la ferme de la Cité des Alpagas.

Pascale de Montigny Gauthier

IJL – Réseau.Presse – Agricom

» Voir l'article

Les refuges d’animaux souffrent des répercussions de la pandémie

Des agences s’occupant de la protection d’animaux rapportent une augmentation de cas de cruauté envers les animaux, mais les défis ne se limitent pas là pour les refuges qui affrontent des difficultés financières et de gestion découlant de la pandémie.

_______________________
Alexandra Snider
– IJL – Réseau.Presse –
Le Goût de vivre

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article