hôpital Nipissing Ouest

Une femme se heurte aux politiques de l’hôpital en matière de COVID-19

On a l’habitude de voir Marie-Paule Roberge dans la chorale de l’église ou comme bénévole à des activités communautaires, et non pas expulsée de force d’un endroit par la police. C’était donc surréel de la voir escortée hors de l’Hôpital général de Nipissing Ouest par deux agents de la Police provinciale de l’Ontario le jeudi 17 mars. Mme Roberge refusait de partir sans avoir vu son époux Hector, 84 ans, admis la veille et placé en quarantaine pendant dix jours suite à un test positif à la COVID-19.
______________________________________________
Isabel Mosseler
IJL – Réseau.Presse
Tribune : la voix du Nipissing Ouest

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article