Céréales

IJL - Ouest

La sécheresse menace les Prairies

Avec son taux de précipitation de seulement 37%, la capitale albertaine a connu, l’an dernier, l’été le plus sec de son histoire. Si les citadins ont toujours pu profiter de l’eau courante, les agriculteurs peuvent craindre le pire. Entre températures extrêmes et déficit hydrique, difficile de lire l’avenir.

_____________________________
Mélodie Charest
IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article