réconciliation

IJL - Ouest

Les pensionnats, un lourd passé refait surface

En un mois, plus de mille tombes anonymes d’enfants autochtones ont été découvertes au Canada sur des sites d’anciens pensionnats. Et on croit que ce n’est que le début. L’Alberta aussi devra faire son enquête. Qu’en est-il de la situation dans notre province? Quel était le rôle des francophones dans ces pages d’histoires? Et surtout, comment survivre au passé?

_____________________________

Geneviève Bousquet – Journaliste

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article

Un pas vers la réconciliation

Yellowknife se trouve sur le territoire de la Première Nation des Dénés Yellowknives et du futur gouvernement métis des TNO. Ce n’est pourtant qu’en 2015 qu’a été entamé le processus de réconciliation avec ces groupes.

Thomas Ethier
IJL – réseau.presse – L’Aquilon

» Voir l'article
IJL - Ouest

Le destin croisé des francophones et Autochtones

Les liens entre Autochtones et francophones sont encore peu étudiés au Canada. Aussi, Jérôme Melançon et Pierrot Ross-Tremblay, respectivement professeurs à l’Université de Regina et à l’Université d’Ottawa, ont voulu apporter leur pierre à l’édifice lors d’une table ronde intitulée Francophonie et Autochtonie.
____________________
Leslie Diaz
IJL – Réseau.Presse – L’Eau vive

» Voir l'article

Les services postaux du Nunavut en voie de s’améliorer?

Postes Canada annonçait récemment sa stratégie visant à renouveler sa relation de longue date avec les Premières Nations, les Métis, les Inuits ainsi que les communautés du Nord. Cette annonce promet des actions qui viseront à améliorer les services postaux du Nunavut.
_______
Karine Lavoie
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

» Voir l'article
IJL - Ouest

Bien dans sa langue, bien dans sa peau

Plus qu’un moyen de communication, la langue affecte toutes les sphères de la vie, de l’intimité à la collectivité. Les deux chercheuses de l’Université de Regina Anna-Leah King et Andrea Sterzuk ont dévoilé le 22 janvier à la Cité francophone les résultats de leur étude sur la réappropriation de la langue autochtone anishinaabemowin. Elles se penchent ainsi sur les multiples facettes d’un héritage linguistique qui va bien au-delà des mots.

Estelle Bonetto – Initiative de journalisme local – APF – Ouest

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article