franco-ontarien

La thérapie virtuelle, bouée de secours de la pandémie

Les rendez-vous de thérapie virtuelle ont connu une hausse fulgurante depuis le début de la pandémie. Les anciens comme les nouveaux clients ont été nombreux à se tourner vers les organismes d’aide en santé mentale qui remarquent depuis plusieurs mois les effets néfastes de la pandémie sur la santé mentale de la population.

_______________________

Samuel Gosselin-Bélanger — Initiative de journalisme local — APF – Ontario

» Voir l'article

L’écrivain franco-ontarien face au discours sur la race

La notion de «race» et tous les discours qui l’entourent soulèvent encore les passions dans la société canadienne. Le sujet s’est invité à la 3e édition du Salon du livre afro-canadien (SLAC), qui s’est tenu en ligne du 29 octobre au 1er novembre, et a interpelé trois romanciers franco-ontariens.

_______________________

Paul-François Sylvestre — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

L’Université d’Ottawa compte remédier à l’absence de doctorat francophone en pharmacie

Selon le Consortium national de formation en santé (CNFS), la situation est on ne peut plus claire : à l’heure actuelle, aucune université francophone en milieu minoritaire au Canada n’offre le programme de doctorat pour devenir pharmacien. Après trois tentatives en 1990, 2000 et 2010, qu’attend l’Université d’Ottawa pour y remédier?

_______________________

André Magny — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Une nouvelle école pour Au cœur d’Ottawa dès la rentrée 2021

Une subvention de 5,7 millions de $ consentie par le ministère de l’Éducation permettra au Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE) d’acquérir le bâtiment Deschâtelets. L’édifice patrimonial devrait accueillir les élèves de l’école Au cœur d’Ottawa dès la prochaine rentrée scolaire.  

_______________________

André Magny — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Pénurie d’enseignants francophones : revaloriser la profession et revoir les conditions de travail

Accentuée par la pandémie, la pénurie d’enseignants francophones en Ontario a atteint un seuil critique. Cette problématique a pourtant été soulevée à de nombreuses reprises par les principaux concernés au cours des dernières années et ses causes sont connues. Pour y remédier, il faudra une véritable volonté de revalorisation de la profession et revoir les conditions de travail des enseignants, estiment l’AEFO et l’ACEPO.

_______________________

Diana Ombe — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

La Franco-Foire 2020 rejoint un nouveau public grâce au virtuel

L’Association canadienne-française de l’Ontario Mille-Îles (ACFOMI) organise la Franco-Foire annuellement afin de promouvoir les produits et les services offerts en français dans la région de Kingston et des Mille-Îles. Cette année, l’événement a permis de faire rayonner la fierté francophone malgré la pandémie et a même rejoint des gens qui ne s’étaient pas déplacés par les années passées.

_______________________

Mireille Bergeron — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

L’AFMO toujours affectée par le départ de Toronto en 2017

COVID-19 oblige, pour la première fois de son histoire, l’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) a tenu les 14 et 15 octobre son assemblée générale (AGA) de manière virtuelle à partir de Cornwall. Une rencontre à distance où le partage était largement au menu.

_______________________

André Magny — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Ainés franco-torontois en bulle contrôlée

La hausse des cas de COVID-19 démontre que l’Ontario vit une seconde vague. Le Grand Toronto est particulièrement touché. La seule résidence pour personnes aînées francophones dans la Ville Reine a dû se mettre résolument à l’heure des activités virtuelles.

_______________________

Paul-François Sylvestre — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article

Fété Ngira-Batware Kimpiobi : «La communauté noire doit se défaire des chaînes de son passé»

Plusieurs événements récents ont mis en lumière à quel point le racisme est toujours présent dans les sociétés occidentales, malgré que la situation se soit améliorée au cours des dernières décennies. D’après Fété Ngira-Batware Kimpiobi et Ketcia Peters, qui travaillent toutes deux à l’amélioration des conditions de vie socioéconomiques des communautés noires au Canada, les blessures du passé coulent encore dans les veines de la communauté noire franco-ontarienne.

_______________________

Gabrielle Beaupré — Initiative de journalisme local – APF – Ontario

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article