Charlottetown

Renverser les préjugés à l’Île-du-Prince-Édouard

La Black Cultural Society de l’Île-du-Prince-Édouard a organisé, jeudi 20 février, une conférence pour clôturer le Mois de l’histoire des Noirs au Canada. Une centaine de personnes étaient présentes au Centre de la Confédération de Charlottetown. Les invités ont parlé de racisme et, plus largement, de l’accueil des nouveaux arrivants dans la province.

________________

Marine Ernoult

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article

Les déchets dans les toilettes, un fléau à Charlottetown

Le personnel de la station de traitement des eaux usées de Charlottetown voit passer des choses étranges au quotidien : des couches, des lingettes pour bébés, des préservatifs et même une corne d’animal. L’impact de tous ces déchets sur les installations et sur le personnel n’est pas négligeable.

_______________

Laurent Rigaux

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article

Chacun est responsable d’agir contre la violence familiale

Des cris dans l’appartement d’à côté. Vous entendez des coups, des objets qui tombent. Dans la rue, un couple se dispute. Il lui prend le bras et semble lui faire mal. Combien de fois ces situations arrivent-elles? Chaque jour, partout.

_______________

Laurent Rigaux

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article

Parler de ses émotions en français est un besoin vital

Article 2/2 de la série

Aller voir un médecin anglophone lorsqu’on est francophone peut être rebutant. Comment décrire une douleur «pas tout à fait à l’estomac, plus diffuse, avec des crampes» lorsque son anglais est sommaire? Parler de ses sentiments ou de ses angoisses est encore plus ardu. C’est pourtant le lot des Insulaires francophones qui ont des problèmes de santé mentale.

_______________

Laurent Rigaux

» Voir l'article

Charlottetown, étranglée par la crise du logement

Charlottetown, la capitale de l’Île-du-Prince-Édouard (Î-P-É), est frappée de plein fouet par la pénurie de logements. Une statistique résume à elle seule la crise : le taux de vacance locative y est de 0,2%.  Avec la flambée des prix, construire plus de logements abordables est devenu un enjeu crucial. 
_______________________

Marine Ernoult — Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article