Alberta

IJL - Ouest

Noël en été et en français

Depuis près de 50 ans, les campeurs francophones et francophiles du Parc Beauchemin se réunissent à la fin du printemps. Le camping de 48 emplacements, administré par la Société franco-canadienne de Calgary (SFCC), est situé à l’ouest de Millarville. Le 24 juillet dernier, la fête de Noël était célébrée… mais en français bien sûr.

___________________________

Sarah Therrien
IJL – Franco.Presse – Le Franco

» Voir l'article
IJL - Ouest

Regard sur les nouveaux ambassadeurs du français de l’Alberta

De partout au Canada, 25 adolescents ont assisté virtuellement au Forum national des jeunes ambassadeurs du 6 au 12 août dernier. Organisé par l’organisme Le français pour l’avenir, cette semaine d’apprentissage et d’activités culturelles a comme objectif de les outiller pour qu’ils deviennent les dirigeants de demain.

___________________________

Gabrielle Beaupré
IJL – Franco.Presse – Le Franco

» Voir l'article
IJL - Ouest

#stopislamophobia, le hashtag du changement

Après de nombreuses agressions contre des femmes musulmanes à Edmonton, la population gronde. Tout au long de l’été, des manifestations ont appelé à la fin de ces attaques dans la province, et plus généralement contre les musulmans du Canada.

___________________________

Toqa Abdelwahab
IJL – Franco.Presse – Le Franco

» Voir l'article
IJL - Ouest

#SAUVONSSAINTJEAN, la perspective étudiante

Les étudiants du Campus Saint-Jean participent activement à la campagne qui pourrait mettre fin à l’insécurité de l’éducation postsecondaire francophone en Alberta
_______________________
Véronique Vincent en collaboration avec Sithara Naidoo – Journalistes
IJL – Franco.Presse – Le Franco

» Voir l'article
IJL - Ouest

L’éducation en français arrive à Stony Plain

Dès la rentrée 2022, les jeunes étudiants francophones et francophiles pourront se presser dans ce nouvel établissement scolaire en région. Cette 20e école du Conseil scolaire Centre-Nord sera en premier lieu une structure portative. 

———————————–

Gabrielle Beaupré – Journaliste

IJL-Franco.Presse-Le Franco

» Voir l'article
IJL - Ouest

Une quête identitaire partagée sur les planches

Le 12 juin dernier, L’UniThéâtre présentait une première traduction de Métis Mutt. Un texte écrit au début des années 2000 par le natif de Rivière-la-Paix, Sheldon Elter. Cette pièce autobiographique parcourt la quête identitaire d’un jeune homme métis déchiré entre deux cultures. Interprétée par Colin Wolf, la lecture publique ouvre la porte au théâtre autochtone et l’importance de la langue dans le sentiment d’appartenance à une culture.
__________________________________________

Sarah Therrien – Journaliste

IJL-Franco.Presse-Le Franco

» Voir l'article
IJL - Ouest

Curriculum scolaire: une seconde session d’information sans réponse

Le gouvernement de Jason Kenney a tenu le 22 juin dernier une deuxième session d’information virtuelle sur l’ébauche du nouveau curriculum scolaire. Cette fois-ci, la séance avait comme objectif de mettre l’emphase sur la compréhension du document. Cependant, tout comme la première rencontre, aucune question des participants n’a trouvé de réponses concrètes.
_________________________________________

Gabrielle Beaupré – Journaliste

IJL-Franco.Presse-Le Franco

» Voir l'article
IJL - Ouest

Les pensionnats, un lourd passé refait surface

En un mois, plus de mille tombes anonymes d’enfants autochtones ont été découvertes au Canada sur des sites d’anciens pensionnats. Et on croit que ce n’est que le début. L’Alberta aussi devra faire son enquête. Qu’en est-il de la situation dans notre province? Quel était le rôle des francophones dans ces pages d’histoires? Et surtout, comment survivre au passé?

_____________________________

Geneviève Bousquet – Journaliste

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Identité de genre, à la recherche du père

Juin marque la célébration de la Fête des pères au Canada. Introduite aux États-Unis au début du XXe siècle, cette fête souligne le rôle important des pères. Alors que les pères cisgenres – pour qui le genre ressenti correspond au genre assigné à la naissance – sont facilement associés à la célébration, les pères transgenres binaires – avec une identité de genre qui diffère du sexe assigné à la naissance – sont dorénavant aisément inclus au groupe. Qu’en est-il des pères transgenres non-binaires qui ne se sentent ni strictement homme ou femme? 
______________________

Marie-Paule Berthiaume – Journaliste

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article