violence conjugale

IJL - Ouest

La pratique de la justice en français : encore très loin de la théorie

Julie* fait partie des une femme sur quatre au Canada qui a été victime de violence conjugale de la part de son mari. Passée par un refuge pour femmes, par la justice, elle est, aujourd’hui, une femme qui se bat pour ses enfants et qui regrette le manque de services en français pour se sortir de sa situation.

______________________

Ophélie Doireau
IJL – Réseau.Presse – La Liberté

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article