Réseau santé Alberta

IJL - Ouest

La pertinence des sondages dans la francophonie a-t-elle des limites?

Selon Statistique Canada, la participation aux sondages est «la pierre angulaire du processus de prise de décision démocratique». C’est peut-être pour cela que les organismes francophones semblent toujours avoir un sondage en circulation à l’attention du public. À la lumière des chiffres divulgués par certaines associations, il paraît toutefois difficile d’atteindre cette population francophone. Entre méthodes de diffusion et différences culturelles, la voix des francophones semble clairsemée.
_____________________________

Vienna Doell

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Une ligne d’écoute empathique en français pour la santé mentale

Le Réseau santé Alberta, TAO Tel-Aide, la Société Santé en Français et Santé Canada ont collaboré afin d’offrir aux francophones albertains un service de première ligne en santé mentale. La ligne d’écoute empathique 1 800 567-9699 est désormais disponible gratuitement 24 heures sur 24, 7 jours par semaine pour les personnes qui ont besoin de se confier.

_____________________________

Vienna Doell

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Immigration : deux revers à la médaille de la santé

Alors que les établissements de santé manquent régulièrement d’employés, les nouveaux arrivants, diplômés dans leur pays d’origine, se voient souvent fermer la porte dans des occasions professionnelles. Entre un retour à l’université et un changement de carrière, le choix n’est jamais simple. Et comme si cela ne suffisait pas, ils se retrouvent parfois dans l’impossibilité d’obtenir des soins adéquats par méconnaissance des valeurs culturelles ou linguistiques des professionnels de la santé. 

_____________________________

Gabrielle Beaupré

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Les impacts de la COVID-19 sur la santé mentale des professionnels de la santé

Depuis deux ans, la COVID-19 fait des ravages en Alberta. Alors que la population a payé un certain prix avec plus de 4000 morts dans la province, la pandémie a aussi hypothéqué le système de santé albertain et ses professionnels. Travailleurs de première ligne, ils ont été et restent les témoins d’une souffrance, parfois indicible, des patients et de leur famille. Certains de ces soignants ont développé une détresse psychologique qui a eu un impact remarquable sur leur carrière.

_____________________________

Gabrielle Beaupré

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

L’interprétation dans le milieu médical

Peu importe où il réside en Alberta, lorsqu’un francophone vit en français, il espère vivre aussi sa santé en français. Cependant, s’il a besoin de services de santé dans la province, il n’a pas nécessairement la possibilité de rencontrer un professionnel qui s’exprime dans sa langue maternelle. Il faut alors faire preuve d’ingéniosité.
_____________________________

Gabrielle Beaupré

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

L’Alzheimer, une maladie sous silence linguistique

À l’heure actuelle, selon la Société Alzheimer, 49 000 Albertains présentent un trouble neurocognitif. Ce chiffre représente 1 % de la population. Les troubles cognitifs englobent plusieurs types de maladies neurodégénératives et incurables. La plus connue est la maladie d’Alzheimer.
_____________________________

Gabrielle Beaupré

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Des soins de longue durée en français pour nos ainés, une utopie?

Afin de bénéficier de soins de longue durée ou d’un logement avec des services de soutien désignés, tout Albertain doit se faire évaluer par Services de santé Alberta (AHS). Par la suite, il est dirigé en fonction des places disponibles. Un processus qui ne prend pas en compte la langue maternelle.

_____________________________
Gabrielle Beaupré
IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Une future clinique mobile recherche du financement

Afin d’améliorer l’accès aux services de santé en français dans le nord de la ville d’Edmonton, le Centre de santé communautaire Saint-Thomas (CSCST) souhaite se doter d’une clinique mobile. L’équipement médical déjà mis à leur disposition, le personnel fin prêt, il ne leur manque plus qu’une camionnette ou plutôt
125 000$ pour en faire l’acquisition.

_____________________________
Gabrielle Beaupré
IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Les obstacles des services de santé en français en milieu minoritaire

Dans l’Ouest canadien, l’accès aux soins de santé en français est un défi. Si les lois provinciales n’obligent pas les ministères de la Santé de la Saskatchewan, de l’Alberta, de la Colombie-Britannique et du Yukon à offrir un service en français, le besoin, lui, est omniprésent. Face à l’adversité, les réseaux santé francophones ne se laissent pas abattre.
_____________________________
Gabrielle Beaupré
IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article