pénurie d’éducateurs et éducatrices francophones

Pétition pour plus de garderies francophones à Sault-Ste-Marie

Un projet scolaire de Kellianne White et Julie Denise Gagnon a pris un peu plus d’ampleur qu’attendu. La pétition «pour plus de programmes de garde d’enfants en français» à Sault-Ste-Marie des deux étudiantes du programme d’éducation en petite enfance de Sault College a reçu plus d’intérêt que prévu.
_______________________
Julien Cayouette
IJL – Réseau.Presse – Le Voyageur

» Voir l'article
IJL - Ouest

Les hommes ont aussi leur place en garderie

La question de la place de l’homme dans la petite enfance, avec tous les préjugés et les clichés qu’elle véhicule, est au centre des préoccupations de la francophonie albertaine, ces derniers temps. Des experts en éducation font le constat.
_____________________________

Mehdi Mehenni

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

L’immigration, la solution à la pénurie?

La pénurie d’éducateurs et éducatrices francophones constitue un casse-tête pour la Province mais également pour les directeurs et directrices de garderies. En effet, aux problèmes d’attractivité du secteur s’ajoutent des disparités territoriales.

__________________________

Vincent Erario
IJL – Réseau.Presse – La Liberté

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article