Inflation

IJL - Ouest

Quand la vie devient trop chère

Après plus de deux années de restrictions sanitaires, la plupart des ménages canadiens pensait retrouver une vie normale, c’était sans compter sur l’inflation qui vient impacter les budgets des foyers.  Rencontre avec la famille Ferrer.

_____________________

Ophélie Doireau
INITIATIVE DE JOURNALISME LOCAL – La Liberté

» Voir l'article
IJL - Ouest

Lutter contre le gaspillage alimentaire, des applications mobiles émergent

Le constat est effarant : chaque année, 58% de tous les aliments produits au Canada sont perdus ou gaspillés. L’étude menée en 2019 par deux organismes luttant contre le gaspillage alimentaire, Value Chain Management International et Deuxième Récolte, ne s’arrête pas là. Ce chiffre représenterait 35,5 millions de tonnes de nourriture. Afin d’éviter ce désastre écologique, les applications mobiles annoncent et accélèrent le changement.
_____________________________

Chloé Liberge

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

» Voir l'article
IJL - Ouest

Perception des Jardins Saint-Léon

Les Jardins Saint-Léon n’échappent pas à l’inflation générale que subit le pays. Pour l’entreprise qui favorise le local, l’inflation va être une nouvelle considération pour la saison qui vient de débuter.

_____________________

Ophélie Doireau
IJL – Réseau.Presse – La Liberté

» Voir l'article

Main-d’œuvre et gestion de l’inflation au cœur des priorités électorales du RGA

La pandémie a été un coup dur pour les entreprises et le manque de main-d’œuvre ajoute un défi à leur reprise économique. L’inflation historique ne fait que ralentir le processus. Dans ce contexte, le Regroupement des gens d’affaires de la capitale nationale énonce ses priorités en vue des élections provinciales de l’Ontario.

_______________________

Charles Fontaine

IJL – Réseau.Presse – Le Droit

» Voir l'article
IJL - Ouest

La banque alimentaire pour étudiants s’adapte

La Fédération canadienne des étudiantes et étudiants publiait à l’automne 2021 un rapport alarmant sur la situation des étudiants canadiens et sur celle des étudiants internationaux. Depuis, l’inflation s’est immiscée dans la vie quotidienne, la banque alimentaire de l’Université de Saint-Boniface reste sur le qui-vive.

________________________

Ophélie Doireau
IJL – Réseau.Presse – La Liberté

» Voir l'article
IJL - Ouest

Perspective d’une banque alimentaire au rural

Inflation : ce mot est dans la tête de nombreux ménages canadiens depuis plusieurs mois. L’Accueil Kateri Centre, la banque alimentaire de Sainte-Anne jongle entre l’augmentation des prix et l’augmentation de la demande de paniers alimentaires.

__________________________

Ophélie Doireau
IJL – Réseau.Presse – La Liberté

» Voir l'article
1. Martin Théberge, président de la chambre de commerce francophone de Halifax. Crédit : courtoisie

Hausse des prix de l’essence, les entreprises locales ne s’en sortent plus

Depuis plusieurs semaines, le coût moyen de l’essence ne cesse d’augmenter. Avec un prix minimum de plus de 2 $ par litre, l’essence devient une commodité très coûteuse pour la population néo-écossaise. Pour la chambre de commerce francophone de Halifax, si l’on ne fait rien, la situation pourrait devenir désastreuse pour les entrepreneurs locaux.
Diana Ombe — IJL — Réseau Presse — Le Courrier de la Nouvelle-Écosse

» Voir l'article

Acheter localement pour se protéger de l’inflation

Acheter localement pour se protéger de l’inflation

Les prix des aliments ont atteint des sommets depuis le début de l’année. L’augmentation des prix de la nourriture est surtout due à la hausse du prix des intrants et de la main-d’œuvre. La pandémie et la guerre en Ukraine ont engendré des raretés et donc un prix plus élevé sur le marché. Mais si on s’alimentait davantage localement, serions-nous plus à l’abri de l’inflation? Discussion avec un expert sur le sujet.

Charles Fontaine

IJL – Réseau.Presse – Le Droit

» Voir l'article

Le combat des maraîchers

Contrairement aux producteurs de viandes et de produits laitiers, les cultivateurs de fruits et légumes biologiques ne dépendent pas d’intrants coûteux pour faire rouler leurs petites fermes. Le plus grand enjeu financier reste la main-d’œuvre, qui est plus rare et chère. Certains agriculteurs ont trouvé des solutions innovantes pour aider leur communauté et amener des bras au champ.

Charles Fontaine

IJL – Réseau.Presse – Le Droit

» Voir l'article

On n’arrive pas à couvrir nos coûts

Certaines fermes, comme la ferme laitière A & L Desnoyers, n’ont aucun droit de regard sur le prix de leurs produits, déterminé par des mécanismes officiels qui gèrent leur secteur agricole. Elles n’ont donc pas beaucoup de marge de manoeuvre pour s’ajuster face à l’inflation. Des plus petites entreprises, comme la Ferme Albert Forgues, dont l’offre est plus variée, tentent de leur côté d’ajuster leurs prix pour rester rentables tout en étant accessibles à la clientèle. Cela dit, même si les coûts de tous les intrants ont bondi et que la main-d’œuvre est plus chère que jamais, certaines solutions existent pour faire face à l’actuelle situation inflationniste.

Charles Fontaine

IJL – Réseau.Presse – Le Droit

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article