École d'immersion

Prendre un nouveau prof de français sous son aile

Pour qui s’est déjà retrouvé(e) seul(e) à enseigner devant une classe avec un diplôme tout neuf en poche sait que ce n’est pas toujours évident. Encore plus si on se trouve être le ou la seul(e) enseignant(e) de français de son école. Ainsi, de concert avec le ministère de l’Éducation, l’Université Memorial (MUNL) a instauré, depuis septembre 2021, un projet de mentorat destiné notamment aux nouveaux enseignants de français pour les soutenir dans leurs premiers pas.

_______________________
André Magny
IJL – Réseau. Presse- Le Gaboteur

» Voir l'article
IJL - Ouest

Une carence confirmée

Au Canada, la pénurie d’enseignants en immersion française et en français langue seconde est un fait qui n’avait jusque-là pas de chiffres. À la demande de leurs membres, deux organismes pancanadiens ont mené une étude pour livrer des données (1). Pour Christian Michalik, directeur général de la Division scolaire Louis-Riel et Simon Laplante, co-directeur général de la Division scolaire Rivière Seine, le problème de recrutement n’est pas récurrent, il est ponctuel.
____________

Ophélie Doireau
IJL – Réseau.Presse – La Liberté

» Voir l'article
IJL - Ouest

École d’immersion: une loterie pour inscrire ses enfants

Certains parents doivent participer à une loterie pour inscrire leurs enfants dans une école d’immersion français en Alberta. L’organisme Le français pour l’avenir (FPA) espère que la modernisation de la Loi sur les langues officielles changera la situation.

___________________________

Gabrielle Beaupré

IJL – Franco.Presse – Le Franco

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article