CEPEO

À la récré… COVID dix-neuf ou nineteen?

Comme si le satané virus n’était pas assez, la pandémie donnerait-elle aussi envie aux plus jeunes d’Orléans de délaisser quelque peu le français pour aller flirter davantage avec la langue de Pfizer ou d’AstraZeneca? Ceux qui sont sur le terrain répondent.
_______________________
André Magny
IJL – Réseau.Presse – L’Orléanais

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article