Atlantique

La Compagnie des cent associés francophones adoube deux nouveaux membres

Au Moyen-Âge, l’adoubement était une cérémonie au cours de laquelle un homme était armé chevalier. Le terme n’appartient pas à l’histoire canadienne proprement dite, mais les colons européens l’y ont exporté. De nos jours, il est plus courant de parler d’investiture. Sans éperons ni épée, ce cérémonial millénaire a eu lieu à deux reprises début juin, à Moncton puis à Beresford.

_______________________

Damien Dauphin

IJL – Réseau.Presse – Le Moniteur Acadien

» Voir l'article
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article