Viva Shediac remporte la première étape de la Coupe des startups

Viva Shediac remporte la première étape de la Coupe des startups

 

Viva Shediac a remporté la première position de la Coupe des startups 2021 lors de l’arrêt (virtuel) de ce concours qui s’est tenu au Nouveau-Brunswick le 2 mars. La Coupe des startups est organisée par le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec (RJCCQ), en collaboration avec le Centre Assomption de recherche et de développement en entrepreneuriat (CARDE) de l’Université de Moncton.

___________________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Le RJCCQ qualifie la Coupe des startups comme «un concours ambitieux et formateur ayant pour but de soutenir, d’encadrer et de faire rayonner des entreprises en phase de démarrage et de croissance».

Après avoir passé une  journée virtuelle de mentorat, les deux jeunes fondateurs de Viva Shediac, Karine Boudreau et François Poirier ont appris que seul un des deux pourrait faire le pitch. «Comme l’édition 2021 se tenait de façon virtuelle, c’était tout à fait compréhensible, car ça aurait été difficile de le faire à deux», convient Karine Boudreau. Puisque son collège a participé à des débats oratoires à l’Université de Moncton et avait plus d’expérience, le duo a convenu que ce serait lui qui ferait le pitch.

Cinq autres jeunes entrepreneurs participaient à cette compétition : Rébeka Fraser-Chiasson, administratrice à la Coopérative Ferme Terre partagée; Mathieu Hébert, propriétaire de Acorn Studio; André Odjélé, propriétaire de Brainstorm Consulting; Ilias Rachidi, fondateur de PartyHero et Matthew Clendinning, propriétaire du Lucky Bean.

Le combat est de trois rondes; lors de la première, les jeunes pousses doivent aborder six thèmes précis sous la pression d'un chronomètre. Une fois le thème terminé, la parole est donnée à l'adversaire. De six entrepreneurs, on passe à quatre. François Poirier s’est retrouvé en deuxième ronde dans deux combats avec Rébeka Fraser-Chiasson. Ils devaient répondre à une question pendant une minute, le tout suivi d’une période de questions du jury pendant cinq minutes.

Le jury était composé de Maud-Andrée Lefebvre, cheffe de poste, Bureau du Québec dans les provinces atlantiques; Georges Aka, professeur de management, Université de Moncton et Luc Jalbert, cofondateur de Prelam Entreprises.

La dernière ronde opposait Viva Shediac et The Lucky Bean. Les entrepreneurs devaient alors démontrer que leur entreprise avait le potentiel de remporter le concours national. Viva Shediac a remporté la finale de cet arrêt au Nouveau-Brunswick; ce qui a valu à l’entreprise une bourse de 1000 $ ainsi qu’une participation à la finale nationale à Québec, le 22 avril 2021.

«La journée que nous avons vécue était super bien organisée et nous l’avons beaucoup appréciée, mentionne Karine Boudreau. Virtuellement en zoom, nous étions assis avec des experts afin de partager ce qu’est notre entreprise. Ils nous ont donné des conseils et suggéré plein de belles choses. Tout s’est bien passé et gagner nous encourage à continuer avec nos projets.»

Les deux jeunes entrepreneurs entendent investir leur prix de 1 000 $ dans l’entreprise, dans leurs projets pour l’été. «Nous allons gérer ça de façon responsable, affirme François Poirier. Pour nous, notre entreprise, c’est comme un merveilleux passe-temps.»

«Mais, nous allons encore y mettre beaucoup de temps et d’énergie et nous avons beaucoup d’idées pour cette prochaine saison.», ajoute-t-il. Après une première saison en pandémie, les deux jeunes se disent prêts pour cet été et Viva Shediac pourrait avoir des activités complètement autoguidées, sans interaction ou encore en présence de la clientèle. Tout dépend dans quelle zone on se retrouvera et quelles mesures sanitaires seront en place.

Les deux jeunes entrepreneurs vont obtenir leur diplôme de l’Université de Moncton en avril prochain : François en marketing et Karine en psychologie. Sept arrêts au Québec et trois arrêts dans la francophonie canadienne forment la tournée de la Coupe. En finale, François Poirier affrontera les gagnantes et gagnants de chaque arrêt du Québec et de la francophonie canadienne. L’entreprise qui remportera le titre de champion canadien recevra 20 000 $, tandis que celle qui terminera au second rang touchera 10 000 $.

«Pour la finale du 22 avril, on va demander aux organisateurs si on pourrait la faire à deux», indique Karine Boudreau. Comme participants, ils ont eu droit à un atelier sur des présentations convaincantes (en présentiel et en virtuel) et un autre sera offert en vue de la finale nationale.

«Ce fut une excellente compétition qui nous a permis de mettre de l’avant des projets novateurs dans notre région, et ce, en français», mentionne Pauline Roy, directrice du CARDE. La force de la Coupe des startups réside surtout dans l’encadrement que reçoivent les jeunes entrepreneuses et entrepreneurs tout au long de leur parcours grâce à l’intervention d’expertes, d’experts, de spécialistes chevronnés et d’entrepreneurs bien établis.

-30-

Photo :

Karine Boudreau et François Poirier, propriétaires de Viva Shediac. (courtoisie)

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 8 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 8 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article