Une plateforme numérique pour accroître la représentativité des artistes inuits

Une plateforme numérique pour accroître la représentativité des artistes inuits

Pour mettre en valeur et promouvoir l’art inuit, Pinnguaq a lancé un projet de co-conception de plateforme numérique. Ce projet, en collaboration avec Nordicity, vise à atteindre un objectif de distribution et de promotion de l’art inuit.
_________
Marine Lobrieau
Initiative de journalisme local – APF - Territoires

L'Association Pinnguaq est une organisation basée à Pangnirtung qui dirige ses actions en faveur des expériences en éducation et développement pour les communautés rurales et éloignées à travers le Canada.

Pour la réalisation de la plateforme, les dirigeants ont lancé un appel aux candidatures pour tous les jeunes artistes nunavummiut âgés de 18 ans et plus. Toutes les catégories d’artistes sont les bienvenues : « Nous recherchons un mix d'artistes – artisans, émergents ou professionnels – travaillant dans différents domaines. Nous sommes très ouverts sur la façon dont nous définissons les artistes, nous incluons également tous les artisans travaillant dans leurs communautés », détaille Maria Alejandrina Coates, directrice du développement de fonds et des projets spéciaux à Pinnguaq.

Ainsi, les stylistes, les couturiers, les joailliers, les travailleurs du métal, de la sculpture ainsi que le dessin, la gravure, le numérique et la vidéo sont appelés à candidater.

Le but sera de créer des prototypes numériques pour promouvoir et soutenir les artistes au sein d’une plateforme modelée à leur image et leur besoin. « Nous souhaitons aider les artistes inuits et les organisations artistiques et culturelles à accéder à de nouveaux publics. Nous visons donc à relever leurs défis et à être plus visibles auprès d'un grand public, sur les marchés du Nord, du Sud et internationaux », précise-t-elle.

Période de pandémie oblige, les conversations et les ateliers autour du projet se dérouleront à distance. « Pour ceux qui voudraient participer, mais qui n'ont pas l'ordinateur ou la connexion Internet adéquate, nous pourrons fournir un kit contenant un ordinateur, un wingle Internet avec pré-Internet payant (gratuit) et tout autre matériel nécessaire pour participer aux ateliers », rappelle la directrice.

Concevoir un outil sur-mesure

Le concept sera de réaliser un espace numérique sur-mesure dont le contenu sera adapté aux attentes des artistes nunavummiut. Comme le précise Maria Alejandrina Coates, « nous abordons ce travail sans attentes ni structures prédéfinies sur ce qu'il faut construire, mais plutôt pour parler de ce à quoi différentes possibilités pourraient ressembler et de leur impact ».

C’est donc un véritable produit issu de la co-conception qui verra le jour après les ateliers de création, « ensemble, nous créerons 1 à 3 prototypes différents à construire », ajoute-t-elle.

Déjà, quelques pistes sont envisagées. Il pourrait s’agir de travailler au renforcement des bases de données d'artistes existantes et de travailler à l’intégration du commerce électronique pour les artistes-vendeurs.

Le groupe de travail songe également à élaborer des techniques de numérisation des systèmes d'inventaire et d'expédition ou de présentation en ligne pour les artistes.

Le but étant de donner de la visibilité aux artistes inuits, mais aussi et surtout de leur permettre d’atteindre une clientèle locale et internationale. « Les prototypes seront assez ouverts pour répondre au défi auquel les artistes sont confrontés sur le terrain », conclut la directrice.

Pour le projet, chaque participant recevra une indemnité de 200 $ par atelier et sera reconnu comme co-concepteur sur le site Web de Pinnguaq. Pour participer, les artistes sont invités à contacter l’Association Pinnguaq.

-30-

Photo
Crédit : Courtoisie Association Pinnguaq
Légende
Courtney Milne, au premier plan, et Stefanie Kuzmiski de l’Association Pinnguaq travaillent sur le projet de co-conception.

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 22 février, 2021
  • Dernière mise à jour 22 février, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article