Un programme scolaire soutient l’apprentissage en milieu de travail à Ulukhaktok

Un programme scolaire soutient l’apprentissage en milieu de travail à Ulukhaktok

L’école publique Helen Kalvak Elihakvik située à Ulukhaktok propose à ses étudiants un programme d’immersion en milieu de travail pour leur permettre d’orienter de manière « avisée » leurs futurs parcours scolaire et professionnel.
___________
Marine Lobrieau
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Ponctuellement, huit participants sortent du cursus scolaire pour travailler quelques heures dans l’une des entreprises participantes de la communauté. En échange, toutes les 25 heures travaillées, l’étudiant reçoit un crédit universitaire. Ce programme, qui a pris fin en 2018, est à présent de nouveau disponible.

Le directeur de l’établissement, Patrick MacIntyre, forme des binômes « apprentis employeurs » en fonction des compétences et des attraits des étudiants. « Certains étudiants souhaitent travailler manuellement, d’autres aiment travailler sur des ordinateurs ou encore des machines », détaille-t-il.

MacIntyre établit par la suite le contact avec les employeurs : « je joins les compagnies dans les différentes communautés en leur expliquant que certains étudiants sont intéressés à travailler pour eux. La plupart acceptent tandis que d’autres refusent ».

Ces refus dépendent principalement des règles de sécurité relatives à l'établissement et à ses étudiants, l’initiative étant bien accueillie par le réseau d’employeurs : « ils ont un bon ressenti concernant cette initiative, confie le directeur. Certaines structures ne peuvent pas accueillir des étudiants à cause des règles comme les conditions liées à l'âge, mais aussi parce que l'exercice d’un métier peut s'avérer dangereux pour des jeunes ou pour des questions de confidentialité trop importantes pour l’entreprise », ajoute-t-il.

Observer pour orienter ses choix scolaires et professionnels

« Le programme offre aux étudiants un nouveau paramètre d'appréciation pour leur parcours scolaire. Ils réalisent lorsqu'ils sont en immersion dans le vrai monde du travail, qu'ils doivent travailler à l’école pour obtenir ce qu’ils souhaitent », affirme Patrick MacIntyre.

Le but est de permettre aux étudiants d’observer des cheminements professionnels, de découvrir des parcours et de se former à des compétences professionnelles précises. « En étant en contact avec des personnes qui travaillent, ils se disent "OK, cette personne travaille ici, en premier elle est allée à l'école, puis à l’université, elle a acquis ces compétences et elle a eu l’emploi" », image le directeur.

Également, les participants se confrontent à la réalité du marché de l’emploi dans leur territoire, « ils peuvent se rendre compte au sein de leur communauté quelle catégorie d’emploi recrute », soutient Patrick MacIntyre, permettant selon lui que l’étudiant puisse faire par la suite un « choix plus éclairé lorsque vient le temps de s'inscrire à l’université ».

Pour aller plus loin dans l’aide à l'orientation de ses élèves, l’école a également mis en place des présentations virtuelles des universités et de leurs programmes.

Parmi les entreprises participantes, Ulukhaktok Community Corporation, la Northern Store and Co-Housing Association, ou encore le Northern Store et CO-OP adhèrent au programme de l’école Helen Kalvak Elihakvik.

-30-

Photo 1
Crédit : Photo fournie

Photo 2
Crédit : Photo fournie

  • Nombre de fichiers 3
  • Date de création 31 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 31 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article