Un deuxième mandat de rapporteur spécial des minorités à l’ONU pour l’Acadien Fernand de Varennes

Un deuxième mandat de rapporteur spécial des minorités à l’ONU pour l’Acadien Fernand de Varennes

Fernand de Varennes a entamé, le 1er août dernier, son deuxième et dernier mandat de trois ans en tant que rapporteur spécial de l’Organisation des Nations unies sur les questions relatives aux s minorités. . Il considère que d’occuper un tel poste est un privilège. Il est le premier Acadien à faire partie de ce club sélect qui compte une cinquantaine d’experts indépendants. 

_________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Depuis un an et demi, Fernand de Varennes habitait Vienne et il enseignait des cours à Hong Kong, qui ont dû être offerts en ligne cette année. «Depuis la fin février, on entendait que le coronavirus se propageait, dit-il, et j’ai quitté Hong Kong de manière assez précipitée pour retourner d’abord en Europe puis rentrer au Canada à la mi-mars.» Il pensait pouvoir retourner à Vienne à la fin juillet, mais avec des frontières toujours fermées ou encore sujettes à certaines restrictions, il ne croit pas que ce sera possible cette année. Ce report lui occasionne un problème de logement, ayant loué un chalet dans la région du sud-est du Nouveau-Brunswick jusqu’à la fin juillet.t. «Je suis actuellement sans abri ici», dit-il en riant. i «J’ai toujours mon appartement à Vienne et j’espère bien retourner à Hong Kong l’année prochaine.»

La COVID-19 lui impose des défis comme à bien des gens. Il poursuit tout de même des activités. Le travail à distance, à temps partiel, ne lui déplaît pas cependant. Il participe, entre autres, à plusieurs conférences et rencontres internationales virtuelles.

Normalement, M. de Varennes se rendrait à l’Assemblée générale des Nations unies à New York le 7 octobre pour y présenter son rapport annuel. Pandémie oblige, le tout se fera de façon virtuelle, alors, qu’habituellement, il le prononcerait devant environ 1 000 personnes. Il présentera aussi son rapport au Conseil des droits de l’homme des Nations unies à Genève. «La présentation du rapport est très mécanique, poursuit-il. Les échanges et l’interaction ne sont pas aussi dynamiques ou animés que nous le souhaiterions, mais la pandémie fait en sorte que c’est le mieux que nous puissions faire pour l’instant.»

Ses rapports, qui touchent essentiellement les questions entourant les droits de la personne, ne plaisent pas toujours à certains gouvernements qui les trouvent injustifiés. Ceux-ci réagissent parfois de façon agressive face aux critiques.. En gros, sa tâche est de recevoir les plaintes provenant des minorités et portant sur les atteintes aux droits de la personnes. Si la plainte est jugée recevable, une enquête est effectuée auprès du pays visé. Lorsqu’on considère qu’il y a violation de droits, un communiqué est publié. Des rapports annuels sont aussi soumis au Conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève. «Nous avons un rôle d’arbitre neutre et objectif et il faut regarder et entendre les deux côtés, explique  M. de Varennes.».

 

Comme expert indépendant des Nations unies, il doit présenter un rapport annuel, développer et qualifier certaines questions par rapport à son mandat. Et ce ne sont pas les cas qui manquent. La situation au Myanmar, en Russie, en Inde ou ailleurs dans le monde sont des points particulièrement chauds quant aux droits des minorités brimés .

 

Son rôle est également de faire de la sensibilisation auprès du grand public et il participe à plusieurs activités en ce sens. Il le fait souvent comme orateur invité lors de colloques et de rencontres régionales ou internationales.

Publication d’un livre

Fernand de Varennes a l’intention de publier un livre sur les lieux et les monuments historiques de l’Acadie. Il a profité de son séjour ces derniers mois  pour visiter différents lieux dans la région de l’Atlantique. Il y a 35 ans, il avait publié un livre du genre qui était plutôt un guide touristique. Celui-ci inclura les Îles-de-la-Madeleine, Saint-Pierre-et-Miquelon, le Québec et la Louisiane.  Dans le contexte actuel, il n’a aucune idée quand il pourra se rendre en Louisiane.  Il vise la fin 2021 pour la publication. «Aussi bien profiter de cette période d’arrêt pour le réaliser», conclut-il.

-30-

Photo : Fernand de Varennes

Fernand

Fernand de Varennes

Fernand 3

Fernand de Varennes avec Boriss Cilevics et Petra Roter à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe en décembre 2019.

Fernand 2

Fernand de Varennes au Palais des Nations à Genève en novembre 2019 en compagnie de Ghassen Ayari. (Gracieuseté)

 

 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 24 août, 2020
  • Dernière mise à jour 24 août, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article