Toonik Tyme : Les festivités reprennent à Iqaluit

Toonik Tyme : Les festivités reprennent à Iqaluit

Après avoir vu l’annulation de sa dernière édition en raison du contexte pandémique, la 56e édition du Festival Toonik Tyme aura bien lieu du 22 au 25 avril 2021 en misant cette fois-ci sur les activités extérieures. Le retour d’activités rassembleuses après un an de restrictions est accueilli favorablement par la communauté ainsi que par l’industrie touristique.
_______
Karine Lavoie
IJL – Réseau.Presse – Le Nunavoix

Le Festival Toonik Tyme, qui se veut une célébration des traditions inuites et de l’arrivée du printemps, a récemment confirmé dans un communiqué de presse la tenue de sa 56e édition. Dans l’objectif de respecter les directives territoriales de la Santé publique, les organisateurs se doivent néanmoins de procéder à quelques ajustements au niveau de leur programmation cette année.

À l’exception du Bingo géant pour lequel un travail de logistique de la part de l’organisation est toujours en cours, ce sont les activités en plein air qui seront à l’honneur. En plus de la tenue habituelle de courses de motoneiges, une tentative sera effectuée le 1er mai pour battre le Record du monde Guinness du plus grand nombre de motoneiges participant à un défilé.

Bien que la population d’Iqaluit se soit montrée compréhensive l’an dernier lorsque l’organisation du festival avait dû prendre la décision d’annuler l’événement en raison de la pandémie, la déception s’était toutefois manifestée tant du côté des festivaliers que des membres de l’organisation.

Le conseil d’administration de 123 Go!, l’organisme à but non lucratif à la tête de ce Festival a donc fait preuve d’imagination pour être en mesure d’offrir aux Iqalummiut la possibilité de célébrer en 2021 : « Garder notre communauté en bonne santé est la priorité numéro un de cette organisation. Nous avons donc apporté quelques modifications à ce à quoi Toonik Tyme ressemblait traditionnellement », a affirmé par voie de communiqué Pitseolak Alainga, l’un des organisateurs de l’événement.

Se renouveler en temps de pandémie

Même si la situation sanitaire actuelle du Nunavut permet la tenue de Toonik Tyme, il demeure toutefois essentiel d’y apporter des modifications : « Les lignes directrices actuelles de la COVID-19 nous ont permis d’aller de l’avant avec le Festival. Le plus gros changement est que nous n’aurons aucune activité en salle à l’exception du bingo… même que nous prévoyons l’offrir aux participants dans le confort de leur salon ou dans des lieux qui répondent aux lignes directrices actuelles de la Santé publique », explique Robynn Pavia, responsable des médias pour 123 Go!

La communauté démontre beaucoup d’enthousiasme face aux événements prévus dans le cadre de Toonik Tyme et davantage encore concernant la tentative de faire partie du Record du monde Guinness pour le plus grand défilé de motoneiges. Le record actuel date de 2015 et appartient à la ville de Whitecourt, en Alberta, avec 1047 motoneiges qui avaient été dénombrées. « J’ai [récemment] déménagé de Whitecourt vers Iqaluit, et j’ai pensé que ce serait amusant de voir si nous avons plus de motoneiges ici. Je crois que c’est le cas! » s’exclame Madame Pavia.

Les démarches pour parvenir à relever ce défi sont amorcées : « Nous avons déjà commencé à faire passer le mot et de nombreuses personnes l’ont partagé via les médias sociaux, les médias réguliers et des plans sont élaborés au sein de groupes d’amis pour amener chaque motoneige au point de départ », ajoute-t-elle.

Un retour vers la normalité qui fait du bien

La reprise graduelle des activités est appréciée de la part de la communauté : « Toonik Tyme a toujours signalé le début du printemps, un moment où la communauté se rassemble et accueille le soleil et le temps plus chaud. [Le Festival] représente une opportunité d’unité, de joie partagée et d’engagement collectif. Après une année au cours de laquelle on nous a demandé de nous limiter ou de nous retirer de l’interaction sociale, Toonik Tyme revêt une signification particulière cette année », affirme le Service des loisirs de la Ville d’Iqaluit, qui travaille en collaboration avec l’organisation du Festival afin de planifier des activités de plein air pour les familles, les aînés et les jeunes, en plus de fournir une contribution financière annuelle.

En raison de la pandémie, la dernière année a été difficile pour l’industrie touristique à travers le monde entier, et le Nunavut n’y a pas fait exception. En plus de ne recevoir aucune visite de bateaux de croisière et d’avoir subi l’annulation de la saison de toutes les pourvoiries, tous les événements et festivals, dont Toonik Tyme, ont également été mis sur pause.

« Cela a laissé beaucoup de gens avec peu ou pas de revenus », affirme Kevin Kelly, directeur général de Tourisme Nunavut. Le retour graduel d’événements laisse donc présager des jours meilleurs pour les travailleurs de cette industrie : « Nous sommes heureux d’apprendre que Toonik Tyme a décidé d’aller de l’avant ce printemps. Les opérateurs pousseront un soupir de soulagement en entendant cette nouvelle qui démontre que nous voyons une lumière au bout du tunnel! » conclut-il.

-30-

Photos
Crédit : Toonik Tyme
Légende
Pour célébrer le retour du printemps, le Festival Toonik Tyme aura lieu du 22 au 25 avril.

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 14 avril, 2021
  • Dernière mise à jour 22 avril, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article