Réouverture des églises avec des assistances limitées

Réouverture des églises avec des assistances limitées

L’annonce effectuée vendredi dernier du passage à la phase jaune au Nouveau-Brunswick a fait bien des heureux. «Des centaines de paroissiens et paroissiennes souhaitaient l’ouverture de nos églises», souligne le père Louis-Joseph Boudreau de l’Unité pastorale Saint-Esprit.

__________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local − APF – Atlantique

À son tour, Mgr Valéry Vienneau, archevêque de Moncton, annonçait officiellement l’ouverture des églises pour y célébrer les messes à compter des 30 et 31 mai, jour de la Pentecôte. «Les comités de liturgie des diverses unités pastorales avaient pressenti cette ouverture et avaient commencé les préparatifs qui sont nombreux et exigeants», explique-t-il. Il faut assurer la distanciation physique de deux mètres, désinfecter les édifices avant et après les rassemblements, ainsi que de nombreuses autres précautions pour éviter la propagation de la COVID-19.

«Bien que nous sommes très heureux d’ouvrir nos églises, nous devons le faire en toute sécurité», ajoute le père Boudreau.  On demande aux  gens qui ont un système immunitaire affaibli et des signes de rhume et de troubles respiratoires de  s’abstenir de s’y rendre. Certains voudront porter un masque sanitaire.

Comme les assemblées sont limitées à 50 participants et participantes, les paroissiens et paroissiennes doivent s’inscrire, préférablement en avant-midi, auprès des secrétariats des paroisses.

Comme cette limite  de 50 personnes n’est qu’une fraction des pratiquants habituels, on pourra réserver pour le dimanche suivant dès que la première liste de 50 sera remplie.

Il y aura aussi des messes de 50 fidèles  les mardis à 9 h, à Haute-Aboujagane, les mercredis à Shemogue et les vendredis à Cap-Pelé. On demande également aux gens de s’inscrire à ces messes pour éviter d’être frustrés.

«Comme le nombre de paroissien.s qui désirent être présents à une église est limité, précise le père Boudreau, nous continuerons la diffusion de la messe sur Facebook les dimanches à 10 h 30 avec 50 personnes dans l’église.»  Les autres pourront s’unir à la messe virtuellement sur leur tablette ou leur écran sur la page Facebook : Paroisses de Cap-Pelé/Beaubassin. Plus de 250 personnes profitent de ce service depuis la Semaine sainte, le 5 avril dernier.

Le père Boudreau était heureux que les employés soient tous revenus au travail.  Les gens qui occupent des rôles lors des célébrations seront chargés  de l’accueil, de rappeler les consignes et de désinfecter après les célébrations.

Des funérailles d’une vingtaine de défunts seront tenues à compter du 30 mai. Comme le salon funéraire de la région n’est pas assez grand, elles auront lieu à l’église pour accommoder les 50 personnes permises.

-30-

Photos :

Père Louis-Joseph Boudreau (courtoisie)

Église de la paroisse St-Henri de Barachois (courtoisie)

Intérieur de l'église de Barachois (Claire Lanteigne)

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 25 mai, 2020
  • Dernière mise à jour 25 mai, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article