Réouverture des écoles: l’Ontario promet deux tests rapides par personne

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Le ministère de l’Éducation assure que deux tests antigéniques rapides seront distribués à chaque élève et à chaque membre du personnel à compter de lundi, date de réouverture des écoles de l’Ontario.

À compter de la semaine du 17 janvier, des tests rapides seront fournis d’abord aux garderies et aux écoles élémentaires, a annoncé le ministère de l’Éducation, mercredi.

Pour l’instant toutefois, les écoles secondaires auront des tests rapides disponibles uniquement pour le personnel et les élèves symptomatiques.

Quand plus de tests seront envoyés à la province, les élèves et les membres du personnel des écoles du secondaire auront eux aussi leurs deux tests par personne. 

Le ministre de l’Éducation Stephen Lecce et le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario Kieran Moore ont tenu mercredi une conférence de presse pour faire une mise à jour sur la réouverture des écoles, lundi prochain.

Ce sont donc 3,9 millions de tests rapides qui seraient actuellement en route vers les conseils scolaires, et 1,2 million qui seront envoyés la semaine suivante.

L’objectif de la province est d’offrir deux tests à chaque membre du personnel scolaire et à chaque élève de l’Ontario. 

Leur utilisation sera optionnelle, a indiqué le ministère de l’Éducation, et davantage seront envoyés à nouveau lorsqu’ils seront rendus disponibles. 

Communiquer les absences plutôt que les cas

Les parents ne seront plus informés lorsque l’enseignant ou un camarade de classe de leur enfant contracte la COVID-19. Les écoles et les bureaux de santé publique locaux communiqueront plutôt les absences, mais seulement si elles atteignent un certain nombre.

Étant donné que les tests de dépistage PCR offerts par la province ne sont plus disponibles pour le grand public, le ministère de l’Éducation a fait savoir qu’il ne sera plus en mesure d’aviser les parents chaque fois qu’un test de dépistage s’avère positif dans la classe de leur enfant.

Lorsqu’une école verra son taux d’absentéisme atteindre 30%, l’école et le bureau de santé publique locale informeront les parents de la situation. 

Une école qui compte 30% d’absences ou plus ne sera pas systématiquement forcée de faire l’école à distance, puisque chaque absence n’est pas nécessairement un cas de COVID-19. 

Ainsi, c’est seulement si les absences sont trop nombreuses et si le système scolaire n’est pas en mesure de remplacer les membres du personnel absents, notamment en faisant appel aux enseignants retraités et aux étudiants en enseignement, que l’apprentissage à distance sera considéré comme possible solution.

Le ministère de l’Éducation affirme que les conseils scolaires ont quelques options pour éviter les fermetures scolaires, comme des journées d’apprentissage à distance prévues à l’avance.

Les écoles peuvent aussi décider de faire le regroupement de classes ou l’affectation d’élèves à d’autres classes, mais le Ministère prévoit que ces occurrences seront rares.

La vaccination à même les écoles recommandée 

Le ministère de l’Éducation recommande aux conseils scolaires et aux bureaux de santé publique locaux d’organiser la vaccination pour les élèves de cinq à 11 ans au sein même des écoles.

Les cliniques de vaccination dans les écoles pourraient être ouvertes avant, pendant et après les heures de classe afin de faciliter l’accès aux vaccins, estime le ministère, qui compte s’assurer du consentement des parents d’enfants âgés de cinq à onze ans. 

Le gouvernement Ford assure que l’ensemble du personnel des secteurs de l’éducation et des services de garde ont accès à plus de 10 millions de masques N95 sans test d’ajustement.

La province affirme avoir déjà fourni 70 000 unités de filtration HEPA et que 3000 sont actuellement en cours de livraison. 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 12 janvier, 2022
  • Dernière mise à jour 12 janvier, 2022
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article