Réouverture des écoles: Ford tente d’obtenir un consensus avant de décider

Réouverture des écoles: Ford tente d’obtenir un consensus avant de décider

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Tentant désespérément d’obtenir le consensus des experts de la santé publique et du secteur de l’éducation, le premier ministre Doug Ford leur a envoyé une lettre, jeudi, pour leur demander leur avis final sur la possible réouverture des écoles de l’Ontario.

Toujours complètement indécis quant à la possibilité de permettre le retour en classe aux élèves de la province, le premier ministre pose dans sa lettre sept questions à une panoplie d’organismes, tels que les associations d’hôpitaux, les bureaux de santé publique locaux et les conseils scolaires. 

Le premier ministre Ford demande à ses interlocuteurs d’envoyer leurs réponses au plus tard vendredi, à 17h. 

Les sept questions du premier ministre:

  1. Est-ce que la réouverture des écoles pour l’apprentissage en présentiel est sécuritaire pour les élèves?
  2. Est-ce que la réouverture des écoles pour l’apprentissage en présentiel est sécuritaire pour les enseignants et pour le personnel scolaire? 
  3. Il y a un nombre croissant de cas en Ontario du variant identifié pour la première fois en Inde (B.1.617). Cette mutation présente-t-elle un risque accru pour les étudiants et les travailleurs de l’éducation?
  4. La modélisation de la Table de concertation scientifique de l’Ontario suggère que la réouverture des écoles entraînera une augmentation du nombre de cas dans la province de l’Ontario, est-ce acceptable et sécuritaire?
  5. D’autres pays signalent des mutations dont la variante B.1.617 expose les enfants è un risque beaucoup plus élevé et ferment les écoles. Cette préoccupation n’est-elle pas partagée par les experts médicaux de l’Ontario? 
  6. Les enseignants doivent-ils être complètement vaccinés avant de reprendre les cours, et sinon, une dose suffit-elle? 
  7. Dans le cadre du plan de réouverture de l’Ontario, les rassemblements intérieurs ne commenceront qu’en juillet. L’enseignement en salle de classe devrait-il reprendre avant cette date? 

«Priorité»

«En tant que premier ministre, ma priorité tout au long de la pandémie de COVID-19 a toujours été de protéger la santé et la sécurité des Ontariens. Nous devons maintenant nous assurer qu’il ya un large consensus de nos experts médicaux, de la santé publique et de l’éducation que le retour à l’école est la bonne chose à faire», a écrit Doug Ford.

Trop tard

Le NPD de l’Ontario juge que cette lettre du premier ministre Ford «arrive avec un retard troublant».

«Les parents, les enfants, les enseignants et les travailleurs de l’éducation sont épuisés, a affirmé la porte-parole néo-démocrate en matière d’éducation, Marit Stiles. Les élèves sont aux prises avec des problèmes croissants de santé mentale et de bien-être, l’isolement et les obstacles à l’apprentissage. Ils espéraient des nouvelles aujourd’hui à savoir quand et comment les écoles rouvriront en toute sécurité. 

Le PM a eu plusieurs mois pour construire un plan afin de rendre les écoles sécuritaires, juge-t-elle. «C’est la fin du mois de mai, et c’est maintenant que M. Ford demande des commentaires aux experts en santé et en éducation? Doug Ford doit cesser de considérer l’éducation des enfants comme une réflexion après coup et dépenser ce qu’il faut pour rendre les écoles sûres, y compris des classes plus petites et une meilleure ventilation.»

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 27 mai, 2021
  • Dernière mise à jour 27 mai, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article