• Version
  • Télécharger 216
  • Taille du fichier 29.85 KB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 6 octobre, 2021
  • Dernière mise à jour 6 octobre, 2021

Rendre l’innovation en agriculture abordable

Les idées novatrices ne manquent pas en entrepreneuriat. Souvent, c’est plus le financement qui est difficile à trouver. Le Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO) espère avoir trouver une solution pour les agriculteurs — et d’autres domaines — et en fera l'essai avec le projet pilote Révolution Nord.

_______________________

Julien Cayouette

IJL – Réseau.Presse – Le Voyageur

 

Le CCO recherche dix entreprises agricoles du Nord de l’Ontario pour explorer ce nouveau modèle d'investissement et de partage des dépenses et, ils l’espèrent, des revenus. Les participants conviendront d’un besoin commun qui serait impossible à résoudre chacun de leurs côtés. Le CCO appuiera ensuite la recherche d’une solution innovante qui leur sera exclusive pendant un certain temps. 

La participation demandera un investissement de départ par les entreprises, mais moins important que s’ils le faisaient seuls. De plus, il y a la possibilité d’un retour sur l’investissement à long terme. «Une fois que l’on arrive au stade de commercialisation, on négociera pour faire en sorte qu’il y a un pourcentage des ventes qui sera retourné aux investisseurs, les participants de la cohorte, pour récupérer leur investissement original», explique la directrice principale du Pôle Innovation du CCO, Paula Haapanen.

«Ça coute cher de mettre en place des innovations, propose Mme Haapanen. L’idée derrière, c’est justement de baisser le seuil de l’accès à l’innovation. Appuyer les principes de l’économie sociale et solidaire.» À noter que tout type d’entreprises agricoles peut participer au projet pilote, pas seulement des coopératives.

Le CCO s’est inspiré des cinq secteurs prioritaires de FedNor pour guider son choix. L’agriculture a été choisie pour plusieurs raisons. «C’est un secteur en besoin d’innovation», commence Paula Haapanen. C’est aussi un domaine qui est resté plus stable pendant la pandémie. Finalement, le gros du travail pour le projet pilote aura lieu pendant l’hiver, une période un peu moins occupée pour les agriculteurs.

Le nombre de dix participants a été choisi parce que c’est à la fois une cohorte plus facile à gérer pour un nouveau projet tout en permettant une réduction assez intéressante du montant de l’investissement de base. 

Le projet sera pour l’instant limité aux entreprises agricoles du Nord de l’Ontario. Les investissements obtenus proviennent de programmes destinés à la région. De plus, «on voulait s’établir là où il y aurait le plus d’impact. On s’est dit que dans le Nord ce serait l’endroit», explique Paula Haapanen.

Cependant, le modèle intéresse leurs collègues d’ailleurs en province. Il est possible qu’il soit utilisé dans d’autres régions pour d’autres secteurs.

Révolution Nord est financé par l’organisme fédéral de développement FedNor, par le programme d’investissement Effet multiplicateur Nord géré par l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario et par un don de 10 000 $ de la Caisse Alliance. Les entreprises de Mattawa jusqu’à la frontière avec le Manitoba peuvent soumettre leur candidature jusqu’au 15 novembre : https://www.cco.coop/revolution_nord.

-30-

Attached Files

FichierAction
Révolution Nord-CCO-IJL-Ontario-APF.docxTélécharger
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article