Queen’s Park: prorogation de la législature jusqu’en octobre

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Les élus ne seront pas de retour à Queen’s Park le 13 septembre, comme il était initialement prévu. En raison de l’élection fédérale, le gouvernement Ford a décidé de proroger la chambre jusqu’au 4 octobre.

«Avec une élection fédérale en cours, au cours de laquelle chaque parti a présenté des politiques et des engagements de financement radicalement différents qui auront un impact direct sur le programme législatif de notre gouvernement, nous avons pris la décision de proroger la législature jusqu’à ce que nous ayons plus de certitude et que nous puissions finaliser notre législation d’automne en conséquence», a indiqué, dans une déclaration envoyée aux médias vendredi, le leader parlementaire Paul Calandra.

Ce dernier promet que ce changement à l’horaire n’aura «aucune incidence sur les importants travaux en cours pour protéger la province contre la COVID-19».

Paul Calandra constate que la première session législative, qui a débuté il y a plus de trois ans, est «la plus longue dans l’histoire moderne de la province de l’Ontario», et note que son gouvernement a adopté 94 projets de loi. 

«Notre deuxième session législative continuera de s’appuyer sur cet important travail à son retour, le 4 octobre.»

Abdication de responsabilités

Les chefs des trois principaux partis d’opposition à Queen’s Park ont tous fait part de leurs frustrations envers le gouvernement Ford, dans des communiqués de presse.

La cheffe du NPD de l’Ontario, Andrea Horwath, n’a pas mâché ses mots à l’endroit du premier ministre Doug Ford. «Face aux données alarmantes du groupe scientifique sur la COVID-19 qui montre que la quatrième vague s’aggrave, la décision de Doug Ford de proroger la législature pour trois semaines est une abdication sans précédent de ses responsabilités en temps de crise. C’est déjà assez grave que Doug Ford se soit caché pendant plus d’un mois, maintenant il choisit de cacher tout son gouvernement.»

«Retourner au travail»

Le chef du deuxième parti d’opposition à Queen’s Park, le libéral Steven Del Duca, juge qu’«au lieu de se cacher, Doug Ford doit retourner au travail immédiatement pour livrer un réel certificat de vaccination et un meilleur plan pour protéger les Ontariens contre la quatrième vague». 

Le chef du Parti vert Mike Schreiner affirme ne jamais avoir été consulté par le gouvernement pour cette décision. «Le retour à l’Assemblée législative est crucial pour proposer des solutions aux enjeux importants pour les Ontariens. Le repousser de plusieurs semaines est inexcusable et représente une gifle pour les gens de cette province. C’est une tendance inquiétante. Lorsque les temps sont durs et que les Ontariens ont besoin de soutien, Doug Ford et son gouvernement courent dans l’ombre.»

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 3 septembre, 2021
  • Dernière mise à jour 3 septembre, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article