PR Transpo: plus de fonds pour continuer à s’ajuster

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Les deux autobus du système de transport en commun intermunicipal de Prescott-Russell pourront continuer de rouler encore quelques années, puisque la province vient d’annoncer qu’elle augmentera son financement.

Lors de son lancement, PR Transpo offrait aux résidents de Prescott-Russell un service régulier de transport en commun, avec un horaire préétabli. 

La pandémie a mis un frein à ce service, qui a dû interrompre complètement son offre. 

Depuis une quinzaine de jours, les résidents peuvent maintenant profiter du service, qui a été transformé en «transport à la demande». 

Tout le réseau, les arrêts et les horaires déterminés en 2019, année de lancement de ce service, ont été éliminés. Maintenant, les utilisateurs réservent plutôt leurs déplacements en autobus. 

1 million $ de plus

Lundi, la ministre des Transports Caroline Mulroney a annoncé que près de 1 million $ sera ajouté aux 2 millions $ qui avaient été octroyés par la province aux CUPR pour le développement de ce projet pilote. 

Les premiers pas de ce service intermunicipal ont été relativement instables, et c’est pourquoi cet argent sera utilisé pour continuer à l’adapter à la COVID-19 et aux besoins des utilisateurs, indique le président des CUPR, Stéphane Sarrazin.

« Dû à la pandémie, on a dû s’ajuster. Sans la COVID, on serait dans une autre situation. [...] Nous verrons dans les prochains mois si les gens vont profiter du système sur demande. »

Stéphane Sarrazin

Stéphane Sarrazin espère surtout pouvoir offrir le transport aux gens vulnérables de la région qui n’y ont pas accès. «On veut que ça fonctionne, que les gens en bénéficient. Nos personnes âgées, celles qui sont plus vulnérables, on veut les aider et les transporter vers leurs rendez-vous, par exemple.»

La ministre Mulroney a noté que durant la pandémie, certaines municipalités ont eu du mal à mettre sur pied leur système de transport en commun, et que le financement a été augmenté pour que ça puisse se faire de façon plus solide. 

Le gouvernement a octroyé au total 14 millions $ supplémentaires en subventions sur deux ans pour les transports communautaires, qui seront envoyés à 38 collectivités. 

PR Transpo a failli y passer

Lorsque PR Transpo battait de l’aile, les CUPR ont failli demander au ministère des Transports de transférer les fonds pour ce service vers un secteur d’activités différent. 

En fin de compte, le conseil de maires avait décidé de donner une autre chance au service, jugeant que la pandémie de COVID-19 a représenté un obstacle injuste. «En allant de l’avant, on ne peut pas s’attendre à ce que ça fonctionne parfaitement tout de suite. On a décidé de continuer avec PR Transpo.»

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 29 juin, 2021
  • Dernière mise à jour 29 juin, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article