Plus de 44 000$ pour le patinage artistique au Labrador Ouest

Plus de 44 000$ pour le patinage artistique au Labrador Ouest

Les clubs de sport n’ont pas été épargnés par la pandémie. En mars 2020, les deux clubs de patinage artistique de Labrador Ouest, la Polaris Figure Skating Club et la Wabush Figure Skating Club, avaient stoppé leurs activités. Grâce à un don de plus de 44 000$ de la part de la Compagnie minière IOC, ils peuvent maintenant reprendre le patinage et envisager de futurs projets après une longue période d'incertitudes.

_______________________

Louise Brun-Newhook

IJL - Réseau.Presse – Le Gaboteur

Dans une région nordique comme le Labrador, les activités hivernales sont doublement importantes: afin de pouvoir socialiser, bien sûr, mais aussi pour pouvoir profiter du climat hivernal. La soudaine fermeture de l'année dernière des deux clubs de patinage artistique du Labrador Ouest a bouleversé la routine sportive des jeunes patineurs de 4 à 18 ans et a causé de grosses pertes de revenus pour ces organisations sportives.

Pendant plus de six mois, les arénas ont dû fermer leurs portes aux centaines de membres des clubs de patinage artistique. Bien que rouvertes depuis septembre dernier, les clubs ont pu restaurer leurs activités seulement à mi-temps à cause des nouveaux protocoles liés à la COVID-19, mais aussi en raison de leur situation financière fragile.

L’annonce d’un don de plus de 44 000$ par IOC le 3 mai dernier vient cependant changer la donne. La Compagnie minière explique que cette aide financière permettra de «les aider à surmonter les nombreux défis posés par la pandémie, afin qu'ils puissent garder les jeunes physiquement actifs pendant les mois d'hiver».

Un sentiment de collectivité

Pour Sarah Montague, vice-présidente du Polaris Figure Skating Club à Labrador City, la généreuse contribution de IOC ne sera pas prise à la légère. «Malgré les circonstances difficiles apportées par la pandémie, nous nous engageons à promouvoir un espace inclusif pour que nos jeunes puissent se réunir en toute sécurité ensemble», dit-elle. «La contribution de IOC permettra d'assurer la viabilité de notre programmation pour les jeunes du Labrador Ouest.»

La garantie de cet argent réjouit surtout les jeunes patineurs qui ont vu leurs spectacles sur glace et leurs collectes de fonds annulés au cours de la dernière année, ainsi que leurs leçons et leur temps sur la glace réduits.

«Je pense que la chose la plus gratifiante cette année est de voir nos jeunes capables de continuer de faire quelque chose qu'ils aiment malgré toutes les restrictions qui nous ont été imposées par cette pandémie», explique Sarah Montague. «Le fait que nous ayons pu continuer nos activités en toute sécurité et maintenir le même niveau d’amusement pour nos patineurs en valait vraiment la peine.»

Bien que difficiles et nombreux, les défis auxquels ont dû faire face les clubs de patinage artistique tout au long de l’année ont toutefois révélé une leçon importante selon la vice-présidente: l’importance de rester connecté avec le reste de la communauté, et de ne pas avoir peur de demander de l’aide.

«Mon conseil pour les associations à but non lucratif dans notre situation serait d'aller vers ses partenaires communautaires, d'aller chercher du soutien, et d’exprimer l'importance de la programmation pour les jeunes, quelle qu'elle soit», affirme la vice-présidente. «Parce qu'il y a des enfants qui dépendent tellement de nous, les bénévoles, pour bénéficier de services ou du soutien qui sont, maintenant plus que jamais, très importants.»

-30-

Photo

Titre : Polaris Figure Skating Club

Légende : Des jeunes membres de la Polaris Figure Skating Club participent à une leçon de groupe, appelée la Pink Session, un cours destiné aux jeunes filles.

Crédit : Courtoisie de la Polaris Figure Skating Club

 

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 13 mai, 2021
  • Dernière mise à jour 13 mai, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article