Pensionnats autochtones: l’Ontario financera-t-il des fouilles?

Pensionnats autochtones: l’Ontario financera-t-il des fouilles?

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Le gouvernement Ford ne s’est pas encore engagé à financer de futures fouilles sur les sites d’anciennes écoles résidentielles autochtones de l’Ontario afin de rechercher des sépultures d’enfants qui y auraient été enterrés, comme l’a fait l’Alberta. 

La découverte macabre des dépouilles de 215 enfants autochtones sur le terrain de l’ancien pensionnat autochtone Kamloops, en Colombie-Britannique, donne froid dans le dos, et mène à croire que ces cadavres ne sont pas les seuls à avoir été enterrés dans ces fosses communes. 

Le Leader parlementaire du gouvernement Ford, Paul Calandra, a réitéré mardi qu’il souhaite travailler avec l'opposition, les communautés autochtones et le gouvernement fédéral pour mener ces enquêtes en Ontario, mais il n’a encore fait aucune promesse quant à leur possible financement. 

Engagement

À la demande des communautés autochtones, le gouvernement de Jason Kenney s’est engagé lundi à financer de telles enquêtes sur le territoire albertain, à la recherche de possibles restes d’enfants.

En Ontario toutefois, la décision n’a pas été annoncée aussi rapidement.

«Nous aurons plus de détails à partager dans les prochains jours», s’est contenté de dire un porte-parole du ministre des Affaires autochtones Greg Rickford lorsque questionné par Le Droit, mardi. 

Maintenant ou jamais

Les députés provinciaux en sont à leur dernière semaine à l’Assemblée législative de l’Ontario avant la pause parlementaire d’été.

Ainsi, s’ils veulent déposer des projets de loi, comme un qui viserait à s’engager à faire enquête sur les sites d’anciens pensionnats autochtones de l’Ontario, c’est maintenant ou jamais, puisqu’il ne leur reste que deux jours. 

Sinon, ils devront attendre à la rentrée parlementaire en septembre, et l’opposition officielle à Queen’s Park juge qu’il sera trop tard. 

En effet, ces recherches doivent être effectuées le plus rapidement possible, a demandé à plusieurs reprises cette semaine le néo-démocrate Sol Mamakwa, seul député provincial membre des Premières Nations en Ontario.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 2 juin, 2021
  • Dernière mise à jour 2 juin, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article