Pédale!, une sortie du placard en roman graphique

Pédale!, une sortie du placard en roman graphique

Pédale! Ce terme péjoratif pour la communauté LGBTQ est désormais un cri de ralliement en faveur de la sortie du placard, grâce au roman graphique d'un ingénieur agronome français établi à Hamilton.

 

Paul-François Sylvestre – IJL – Réseau.Presse – l-express.ca

 

Ludovic Piétu est né en 1978 dans un petit village de Loir-et-Cher, en France. «J’ai fait mon coming-out à 23 ans», raconte-t-il. «C’est le temps qu’il m’a fallu pour trouver le courage.»

Depuis, il a le plus souvent croisé des oreilles attentives, curieuses de comprendre sa sortie du placard.

Clarifier le vocabulaire

Chaque fois, il a pris soin de répondre à toutes les questions, de lever des ambiguïtés, de clarifier le vocabulaire. «Par exemple, je n’ai pas “choisi” d’être homosexuel, c’est quelque chose qui m’est tombé dessus, mais je fais avec, et j’essaie même d’en être fier.»

«Pédale!», c’est le verbe pédaler à l’impératif, une injonction faite à soi-même d’avancer pour ne pas tomber. «Pédale!», c’est aussi une insulte facile qui met une étiquette sur une différence montrée du doigt et moquée.

«Pédale!», c’est maintenant un récit graphique et autobiographique qui aborde la difficulté de se situer dans une société où les modèles amoureux sont hétéro-normés.

Ludovic Piétu y raconte sa quête d’identité sexuelle avec transparence: ses questions d’enfant, ses inquiétudes d’ado, ses mensonges de jeune adulte, sa sortie du placard.

Dédramatiser le processus

L’illustratrice Jika est aussi Française; elle a vécu à Kitchener en 2013 et 2014. C’est à ce moment-là que le projet a vu le jour. Dès le processus de création, elle a été testée sur la légitimité d’une telle entreprise.

On lui faisait des commentaires du genre: «Qu’est-ce qu’elle a de si spéciale son histoire? On n’a pas déjà tout dit sur l’homosexualité? Ça va pour les homos maintenant, ils ont le mariage gai.»

L’auteur et l’illustratrice ont opté pour une approche unique en ce sens que, à travers une histoire plutôt banale, ils racontent comment se passe une sortie du placard. Le texte et les illustrations dédramatisent ce processus et, pourquoi pas, en rient allègrement.

L’album est à la fois personnel et universel. «Je m’adresse à tous ceux qui se sont un jour sentis incompris, en décalage avec la normalité que l’on n’apprend pas à remettre en cause en premier lieu», lance l’auteur.

Plus que des plans cul

Les dessins adoucissent la rudesse de situations parfois crues, tout en gardant le témoignage authentique et sans filtre. «Avant de raconter les plans cul, il y a une autre histoire», précise Jika. C’est celle d’un long cheminement vers la vérité et la liberté: la sortie du placard.

À cet égard, une citation placée en exergue au début de l’album y fait écho. Bien que l’ouvrage soit publié en France, la citation provient du Québécois Michel Marc Bouchard: «Avant d’apprendre à aimer, les homosexuels apprennent à mentir.»

Pédale! est publié aux Éditions Rouquemoute (Nantes). L’album de 144 pages se vend 20€; l’auteur et l’illustratrice se partagent chacun 50% des droits. Ludovic Piétu les verse à la Fondation Le Refuge, qui a pour objet de prévenir l’isolement et le suicide des jeunes LGBT+, de 14 à 25 ans, victimes d’homophobie ou de transphobie et en situation de rupture familiale.

Deux Olivier

Des remerciements discrets sont adressés à «nos Olivier, meilleurs maris de la Terre». Car l’auteur et l’illustratrice ont un conjoint qui porte le même prénom. Le mari de Ludovic Piétu est Olivier Lechapt, coordonnateur régional (Sud-Ouest) pour la Fédération des aînés et des retraités francophones de l’Ontario.

-30-

Visuels

Pédale – case : Une case du roman graphique Pédale!

Pédale – couverture : La couverture du roman graphique Pédale!

Pédale – extrait : Pédale! est un ouvrage autobiographique.

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 10 mai, 2021
  • Dernière mise à jour 10 mai, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article