Passeport vaccinal au Québec: et les Ontariens, eux?

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Le Québec aura un passeport vaccinal, mais pas l’Ontario. Qu’adviendra-t-il des Ontariens qui souhaitent prendre part à des activités dans la Belle Province?

Le ministre québécois de la Santé, Christian Dubé, a dévoilé les détails quant au passeport vaccinal, jeudi après-midi.

D’abord, son utilisation débutera en septembre, lorsque tous les Québécois auront eu l’opportunité de recevoir les deux doses du vaccin contre la COVID-19. 

La preuve d’une pleine vaccination ne sera demandée que si un territoire ou un certain secteur est aux prises avec «un enjeu d’éclosion», a fait savoir le ministre Dubé, et ne sera utilisé que pour des services non essentiels. 

Et qu’en sera-t-il des Ontariens pleinement vaccinés qui souhaitent veut venir au Québec?

«Si un Ontarien veut venir dans un restaurant où il y a une limitation parce qu'il y a une éclosion, il faudra qu'il montre une preuve vaccinale. Ils en ont, des preuves vaccinales, en Ontario.»

Le ministre Dubé a raison lorsqu’il dit que les Ontariens reçoivent une preuve vaccinale. 

Toutefois, le ministère de la Santé de l’Ontario n’envoie pas ce document à des fins de distribution.

Plus tôt jeudi matin, la ministre de la Santé et vice-première ministre de l’Ontario, Christine Elliott, a réitéré  que la province n’a pas l’intention de mettre en place un passeport vaccinal: 

«Toute l’idée d’un passeport vaccinal, c’est une question de compétence fédérale et c’est quelque chose qu’ils devront décider pour les voyages et à d’autres fins. Notre objectif en ce moment est de faire vacciner autant de personnes que possible.» 

L’Ontario se fiera sur la volonté de la population à recevoir le vaccin contre le coronavirus plutôt que sur un passeport vaccinal. 

«Le fait que 83% des personnes qui sont hospitalisées en raison de la COVID-19 n’étaient pas vaccinées représente une motivation suffisante pour encourager la population à se faire vacciner.»

Depuis un mois, 83,2% des cas de COVID-19 ont été signalés chez des gens n’ayant reçu aucune dose du vaccin, 15,6% chez des gens partiellement vaccinés et 1,2% chez des Ontariens complètement vaccinés.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 8 juillet, 2021
  • Dernière mise à jour 8 juillet, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article