L’inuktitut en tout temps dans vos écrans

L’inuktitut en tout temps dans vos écrans

Lancée le 18 janvier dernier, la chaîne télévisuelle Uvagut TV devient le premier réseau à offrir l’entièreté de son contenu en langues inuites. Plus qu’un divertissement, elle représente une façon de préserver la langue et la culture inuites.
_______
Karine Lavoie
Initiative de journalisme local – APF – Territoires

Le réseau de télévision Uvagut TV est devenu le premier au Canada à offrir du contenu uniquement en inuktitut en diffusion 24 heures sur 24. La chaîne diffuse un contenu varié en offrant à ses téléspectateurs des émissions culturelles et artistiques, des émissions jeunesse, des films ainsi que des émissions d’information.

Créé par le Réseau de télévision indépendant du Nunavut (NITV) et la compagnie Isuma TV, cette nouvelle chaîne représente le résultat d’un travail de près de quarante ans : « Pour moi, Uvagut TV c’est un rêve devenu réalité : voir la culture inuite et entendre pleinement notre langue à la télévision », déclare par voie de communiqué Lucy Tulugarjuk, présidente et directrice générale de NITV et réalisatrice du film jeunesse Tia et Piujuq. Selon elle, le fait de rendre l’inuktitut si facilement accessible pour une vaste population contribue à la sauvegarde, la promotion ainsi que la revitalisation de la langue et de la culture inuites.

Une programmation variée touchant un vaste auditoire

Puisque la chaîne est nouvelle, les dirigeants sont actuellement en cours d’apprentissage afin de cerner les intérêts des auditeurs. Elle mise pour l’instant sur une programmation diversifiée : « Nos programmes proviennent de différents producteurs et sociétés de production inuits. Nous prévoyons un horaire 24/7 basé sur des considérations de l’auditoire susceptible de regarder à des moments différents. Par exemple, nous avons un bloc pour les enfants tous les jours de 6 h 30 à 9 h », explique Michelle van Beusekom, conseillère principale pour NITV/Uvagut TV/Isuma.

Ce sont plus de 610 000 abonnés aux forfaits satellites de Shaw Direct à l’échelle nationale et tous les abonnés du réseau câblé d’Artic Co-ops au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest qui représentent l’auditoire potentiel d’Uvagut TV. « Nous faisons la promotion de la chaîne via les médias sociaux, la promotion à l’antenne et certaines publicités imprimées. Nous travaillons également avec un publiciste lorsque nous avons de grandes annonces à faire », ajoute-t-elle. « Le bouche-à-oreille est également très important pour les personnes qui découvrent la chaîne. »

La portée de la chaîne sera plus grande dans les mois à venir puisque d’autres réseaux satellites et câbles s’ajouteront à cette liste en plus d’être disponibles par internet au uvagut.tv.

Bien qu’il soit encore trop tôt pour avoir accès aux cotes d’écoute, les commentaires laissés sur les médias sociaux démontrent une popularité plus marquée pour certaines émissions. « Plus tôt cette semaine, nous avons diffusé une émission en deux parties intitulée Inuit Cree Reconciliation qui était très populaire à en juger par les réponses sur notre page Facebook », précise Mme van Beusekom.

Uvagut TV a également permis d’offrir une couverture transparente en ce qui concerne l’expansion proposée par la Baffinland Iron Mine pour la Phase 2 de la mine Mary River en diffusant en direct, du 25 janvier au 6 février, les audiences publiques pour l’évaluation environnementale de l’expansion proposée.

Préserver la langue et la culture inuites

L’arrivée de cette chaine télévisuelle permet d’augmenter de 500 % le volume des émissions en langues autochtones disponibles pour les Canadiens : « Avec nos aînés qui disparaissent, c’est une course contre la montre pour préserver la langue et la culture inuites pour nos enfants et petits-enfants. La télévision en inuktitut toute la journée, chaque jour, est un puissant moyen de conserver une langue vivante pour les générations futures », explique Lucy Tulugarjuk.

Cette nouveauté représente également une avancée historique : « Nous sommes indépendants depuis le premier jour et maintenant, après 35 ans, nous avons notre propre réseau », affirme Zacharias Kunuk, cinéaste, Officier de l’Ordre du Canada, cofondateur et directeur de Isuma. « Nos ancêtres ont survécu par la force de leur intelligence et de leur communauté. Ces nouvelles narrations peuvent aider la langue inuite à survivre pour encore mille ans. À n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, ceux qui choisiront Uvagut TV verront nos propres histoires dans notre propre langue », ajoute-t-il.

Dale Powell n’est pas Inuit et ne parle pas l’inuktitut, mais il s’intéresse beaucoup à toutes les questions nordiques puisqu’il vit en Alaska et partage beaucoup de points communs au niveau culturel avec les communautés inuites. Il visionne actuellement beaucoup de contenu sur la chaine Uvagut TV : « Des vidéos plus anciennes montrant l’utilisation des terres sont mes préférées. Elles montrent les traditions culturelles, la chasse, à peu près tout », explique-t-il.

Il partage l’opinion de Mme Tulugarjuk et de M. Kunuk quant à l’impact de cette nouvelle offre télévisuelle : « Cela devrait aider les Inuits à conserver leur langue et leur identité culturelle », conclut-il.

-30-

Photo 1
Crédit : Courtoisie de Isuma Distribution Internation
Légende
Pour Lucy Tulugarjuk, présidente et directrice générale de NITV, « Uvagut TV est un rêve devenu réalité ».

Photo 2
Crédit : Courtoisie de Isuma Distribution Internation
Légende
Lucy Tulugarjuk et Zacharias Kunuk.

Photo 3
Crédit : Courtoisie de Taqqut Productions & Isuma Distribution International
Légende
Anaana’s Tent est l’une des émissions pour enfant diffusée sur Uvagut TV.

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 12 février, 2021
  • Dernière mise à jour 17 février, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article