Les Ontariens des régions en confinement pourront se faire couper les cheveux

Les Ontariens des régions en confinement pourront se faire couper les cheveux

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Le gouvernement Ford a décidé qu’à compter du 12 avril, les gens vivant en régions en confinement, soit la «zone grise», pourront se faire couper les cheveux, recevoir une manucure et se faire tatouer, notamment.

En Ontario, la zone «grise—confinement» est censée être plus restrictive que la zone « rouge—contrôler». 

Or dans la province, les zones grises ressemblent de moins en moins à des régions en confinement: les magasins de détail sont ouverts à 25% de leur capacité, les terrasses peuvent accueillir des clients, et bientôt, les salons de coiffure, les soins esthétiques et les salons de tatouage pourront rouvrir leurs portes. 

«À compter du lundi 12 avril 2021 à 0 h 01, les services de soins personnels, y compris mais non limité aux salons de coiffure et d’ongles et aux établissements d’art corporel, seront autorisés à fonctionner à capacité limitée sur rendez-vous seulement», a fait savoir le gouvernement ontarien dans un communiqué, envoyé vendredi après-midi.

Zone grise

Actuellement, les régions de Toronto, de Peel et de Hamilton sont en zone grise. 

Par ailleurs, les cours d’entraînement physique à l’extérieur seront également permis à compter de lundi, incluant les entraînements en plein air pour les sports d’équipe et individuels, jusqu’à un maximum de 10 clients.

À partir de la même journée, l’Ontario autorisera aussi les marinas et les clubs de navigation à ouvrir leurs restaurants, leurs bars et tout autre établissement de restauration en plein air, sous réserve de mesures de santé publique. 

La province modifie également les limites de capacité extérieure pour les mariages, les funérailles et les services, rites ou cérémonies religieuses tenues dans les régions à tous les niveaux du cadre de couleurs. 

Dès lundi, les limites de capacité pour ces événements religieux seront ajustées «pour tenir compte du nombre de personnes pouvant maintenir une distance physique de deux mètres». 

Ce changement ne s’applique pas aux rassemblements sociaux, comme les réceptions, associés à ces services. 

«Frein d’urgence»

Le gouvernement Ford a aussi décidé de modifier l’activation du «frein d’urgence», qui permettrait au médecin hygiéniste en chef, le Dr David Williams, en consultation avec le médecin hygiéniste d’un bureau de santé publique local, de remettre en place des mesures sanitaires précédemment levées si une région connaît une accélération rapide de la transmission de la COVID-19 ou si son système de santé risque d’être débordé.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 26 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 26 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article