Les écoles francophones de l’Î.-P.-É. toujours plus à l’étroit

Les écoles francophones de l'Î.-P.-É. toujours plus à l’étroit

Le conseil d’administration de la Commission scolaire de langue française (CSLF) de l’Île-du-Prince-Édouard a établi ses priorités en matière de projets d’infrastructure pour l’année financière 2021-2022 lors d’une réunion qui a eu lieu le 14 juillet à l’école La-Belle-Cloche de Rollo Bay. En bref : les six écoles de la province ont besoin de place.

________________

Laurent Rigaux

Initiative de journalisme local — APF — Atlantique

«C’est un problème positif, analyse Gilles Benoît, président de la CSLF. Beaucoup plus de parents veulent l’éducation en français en langue première pour leurs enfants, et nos espaces sont de plus en plus restreints.»

Le renouvellement de l’école Évangéline à Abram-Village reste le projet prioritaire de la CSLF pour 2021-2022. Là, «tout va changer» pour reprendre les mots de Gilles Benoît.

Certains détails restent à finaliser, notamment au niveau des besoins de la partie communautaire du bâtiment. Le budget initial, 9 millions de dollars, devra très certainement être revu à la hausse pour répondre à l’envergure du projet.

Le président de la commission scolaire, réélu à son poste pour l’année 2020-2021, espère voir les travaux débuter au printemps prochain, avec la construction d’une nouvelle aile pour le secondaire. Les élèves devront ensuite jouer aux chaises musicales pour permettre la rénovation du bâtiment existant.

À Charlottetown, une situation «compliquée»

À Charlottetown, Gilles Benoît décrit une situation compliquée. Les occupants de l’école François-Buote (EFB) sont plus qu’à l’étroit dans les locaux qui abritent aussi des organismes communautaires et une bibliothèque provinciale. Les chiffres dressent un constat sans équivoque : à la rentrée 2014, il y avait 287 élèves ; en 2019, ils étaient 411.

Depuis la fin de l’année 2019, un comité de travail s’est emparé du sujet en consultant parents et élèves afin de présenter une expression de besoins aux bailleurs de fonds. La CSLF veut poursuivre l’analyse.

Elle demande au gouvernement d’appuyer la réalisation d’une expertise pour ficeler le projet et permettre une planification à long terme des agrandissements et constructions requis. De nouveaux locaux pour la musique et l’éducation physique sont notamment nécessaires.

Gilles Benoît ne se prononce pas sur un objectif de démarrage du chantier à Charlottetown, même s’il note que les deux projets, avec celui de l’école Évangéline, «pourraient être menés en même temps». Il s’agira de la troisième extension pour l’EFB.

Summerside, Rollo-Bay, Rustico et Tignish veulent aussi pousser les murs

La liste des projets prioritaires de la CSLF pour les cinq prochaines années ne s’arrête pas à Charlottetown ou à Abram-Village. À Summerside, l’École-sur-Mer rencontre les mêmes difficultés : «Pleine capacité et inscriptions qui augmentent chaque année», résume Gilles Benoît.

Là-bas, les travaux du secondaire seront terminés à l’automne et donneront une courte période de répit à l’école. «Au niveau primaire, on aura besoin d’espaces dans les années à venir», note tout de même le président de la CSLF.

Selon lui, le problème vient des dispositifs de financement, qui ne couvrent que les besoins actuels avec très peu de marge pour les évolutions démographiques à venir. Il cite l’école Pierre-Chiasson, à DeBlois, près de Tignish, où le nombre d’élèves a fortement augmenté. La CSLF y prévoit des aménagements pour des salles de métiers et d’arts culinaires. Un agrandissement est aussi évoqué.

À Rustico, à l’école Saint-Augustin, la CSLF note dans sa liste de projets l’extension de la salle multifonctionnelle, de la cuisine et du gymnase. Le centre de la petite enfance rattaché à l’école est aussi trop petit, comme celui annexé à l’école La-Belle-Cloche de Rollo Bay. «Et si la maternelle à 4 ans fait son entrée dans les prochaines années, on aura encore plus besoin d’espace», anticipe le président de la CSLF.

 -30-

PHOTOS : (incluant titre de la photo, légende et crédit du photographe ou courtoisie)

Photo à venir

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 24 juillet, 2020
  • Dernière mise à jour 24 juillet, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article