Le gouvernement Ford dévoile son plan de réouverture

Le gouvernement Ford dévoile son plan de réouverture

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Ce ne seront pas des dates qui détermineront les différentes étapes de déconfinement, en Ontario, mais bien le pourcentage de la population qui est vaccinée.

Le premier ministre ontarien Doug Ford a dévoilé, jeudi après-midi, le plan de son gouvernement pour l’assouplissement des restrictions de santé publique.

Il a notamment fait savoir que les activités extérieures, dont l’interdiction, ont fait l’objet de beaucoup de critiques au cours des dernières semaines, seront permises à compter de samedi.

Quant au plan de réouverture de la province, les différents secteurs de l’économie pourront reprendre leurs activités en fonction du taux de vaccination.

Première étape

Ainsi, lorsque 60% des adultes de la province auront reçu au moins une dose d’un des vaccins contre la COVID-19, le gouvernement permettra des rassemblements extérieurs de 10 personnes, l’ouverture des terrasses pouvant accueillir quatre personnes par table, et l’ouverture des commerces non essentiels jusqu’à 25% de leur capacité.

À ce moment, les services religieux seront permis à l’extérieur si la distanciation physique de deux mètres est possible. 

Des groupes de 10 personnes pourront pratiquer des activités sportives extérieures. Les camps de jour, le camping et les piscines publiques seront également autorisés. 

Le gouvernement estime que cette étape devrait débuter le 14 juin. Pour le moment, 57,6% de la population adulte a reçu au moins une dose. La province prendra aussi en compte le nombre d’hospitalisations et de patients en unités de soins intensifs ainsi que le nombre de cas rapportés quotidiennement.

Deuxième étape

Lorsque 70% des adultes auront reçu une dose et que 20% en auront reçu deux, les rassemblements extérieurs pourront accueillir jusqu’à 25 personnes, les rassemblements intérieurs pourront compter jusqu’à cinq personnes et les terrasses pourront accueillir six personnes par table. 

Les commerces non essentiels pourront augmenter leur capacité d’accueil à 25%, les services de soins personnels où le port du masque est de mise seront permis, et les parcs aquatiques pourront accueillir des visiteurs. 

Le cinéma extérieur, les ligues sportives et les expositions et les marchés en plein air pourront reprendre leurs activités. 

Troisième étape

Finalement, une fois que 70 à 80% des adultes auront reçu au moins une dose et que 25% en auront eu deux, les activités intérieures où le port du masque n’est pas toujours possible pourront reprendre.

Ces activités incluent les restaurants, les rassemblements intérieurs, les services religieux et les sports pratiqués à l’intérieur. 

Il y aura au moins 21 jours entre chaque étape, ce qui signifie que la deuxième étape devrait débuter en juillet et la troisième, à la fin juillet ou au début du mois d’août. 

«La direction de la pandémie a changé»

«Le maintien des progrès en matière de vaccination et le maintien de certaines mesures de santé publique jusqu’à la mi-juin peuvent contribuer à assurer un bon été», selon les experts de la Table de concertation sur la modélisation.

Ceux-ci ont tenu une mise à jour sur les projections relatives à la COVID-19, en début d’après-midi, jeudi.

«La direction de la pandémie a changé», a noté le coordinateur de la réponse de la province contre la COVID-19, le Dr Adalsteinn Steini Brown, qui juge que la situation s’améliore en Ontario.

Celui-ci a tout de même répété que l’Ontario doit être prudent dans l’assouplissement des mesures de santé publique. 

Les experts en santé publique de la province ont noté que le camping, le basket-ball, le tennis et le fait de chanter et de jouer de la musique à l’extérieur sont tous de bons exemples d’activités extérieures plus sécuritaires. 

Ils ont insisté sur le fait que les activités extérieures sont beaucoup plus sécuritaires que les activités intérieures et qu’elles «doivent être encouragées».

Écoles

Les spécialistes ont indiqué lors de leur mise à jour que même si la réouverture des écoles entraînera une augmentation du nombre de cas, « cela pourrait être gérable». 

Or, le premier ministre Doug Ford a fait savoir que certains experts qui le conseillent ne sont pas d’accord avec la réouverture des écoles, et d’autres oui - incluant le médecin hygiéniste en chef, le Dr David Williams. 

Doug Ford a indiqué qu’il a besoin d’un concensus des experts avant d’annoncer la réouverture des classes.

Selon les projections relatives à la COVID-19, les experts prévoient 1000 cas quotidiens d’ici la fin juin si l’Ontario permet une réouverture partielle à compter du 2 juin, et 500 cas quotidiens d’ici la fin juin si une telle réouverture est permise à compter du 16 juin. 

Si l’ouverture des écoles est permise dès le 2 juin, les experts prévoient une augmentation des cas quotidiens de 6 à 11%. 

Code de couleurs abandonné

Le gouvernement Ford a abandonné son système de code de couleurs, favorisant ainsi une réouverture «par secteur», et non «par région».

Les scientifiques appuient cette stratégie, jugeant qu’elle permettra d’éviter que les résidents de régions où les restrictions sont plus strictes se déplacent vers les régions  où elles le sont moins.

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 20 mai, 2021
  • Dernière mise à jour 20 mai, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article