Le disque golf gagne en popularité au Yukon

Le disque golf gagne en popularité au Yukon

Pouvant être pratiqué en toute saison, le disque golf attire de plus en plus d’adeptes chaque année. Facile d’accès et nécessitant peu d’investissement financier, il se joue en solitaire, en famille ou entre ami.e.s, et ce, peu importe la météo.

_______________________

Kelly Tabuteau

IJL – Réseau.Presse – L’Aurore boréale

 

À la mi-mai 2021, l’Association de disque golf de Whitehorse organisait son premier tournoi de l’année, lançant officiellement le début de la saison estivale de ce sport encore peu connu, mais qui captive de plus en plus d’adeptes chaque année. Aujourd’hui, l’association compte plus de 100 membres.

Pour Josh Paton, son président, c’est un record : « En moyenne, ces dernières années, nous avions 30 à 35 membres. Nous sommes très excités de voir cette croissance exponentielle! » Avec un tel développement, les nouveaux parcours poussent presque comme des champignons à l’échelle du territoire.

Règles de base du disque golf

Les règles du disque golf sont très similaires à celles du golf traditionnel, sport dont il est inspiré. Les trous sont remplacés par des corbeilles métalliques et les balles par des disques volants, légèrement plus petits que les classiques frisbees et lestés pour permettre une meilleure précision. Mises à part ces différences majeures, une partie de disque golf se déroule de la même manière qu’une de golf : on cherche à atteindre une cible avec un disque en effectuant le moins de lancers possible.

Le lancer initial s’effectue depuis un tertre de départ, le lancer suivant depuis l’emplacement où le disque a atterri, et ainsi de suite, jusqu’à ce que le disque ait atteint la corbeille. À l’instar du golfeur ou de la golfeuse qui utilise divers clubs selon le type de coups qu’il souhaite effectuer, le disqueur ou la disqueuse choisit son disque en fonction de son objectif : un driver, disque très plat qui fend l’air pour parcourir une centaine de mètres ; un mid-range, pour des distances moyennes ; et un putter, plus arrondi, pour les tirs de précision. C’est l’ensemble de base de tout joueur, mais il n’est pas indispensable. « N’importe qui peut débuter le disque golf, il suffit d’avoir un seul disque, un mid-range par exemple, pour commencer à appréhender la discipline, ce qui en fait l’une des moins dispendieuses qui existent! », affirme Jean-Paul Berrel, qui entame sa troisième saison à Whitehorse.

Des parcours qui poussent un peu partout au Yukon

La Ville de Whitehorse compte cinq parcours de neuf ou dix-huit corbeilles. L’Association de disque golf de Whitehorse a élu domicile au terrain Solstice, situé sur la conduite College, puisqu’il reste accessible toute l’année. Créé en 2016, il présente une variété de terrains permettant de défier les joueuses et joueurs de tous les niveaux. On retrouve un autre parcours à Golden Horn et un autre au Centre de ski nordique du mont McIntyre. En dehors des limites de la ville, on peut se rendre au centre communautaire du lac Marsh, développé par un résident de Judas Creek, ou à celui du mont Lorne, conçu par quatre jeunes de la communauté.

L’accès aux parcours est généralement gratuit et les frais à encourir restent abordables, ce qui rend ce sport accessible à toutes et à tous : « La cotisation n’est que de 10 $ par an, plus les droits d’inscription au tournoi [qui sont moindres en étant membre] et cela nous aide dans l’organisation des événements de la saison », affirme Josh Paton. De plus, puisque le disque golf se pratique sur des parcours en nature, les animaux de compagnie sont souvent les bienvenus.

Devant la popularité du sport, le Club de golf de Meadow Lakes a commandé 18 corbeilles métalliques pour installer un parcours permanent. Gabriel Savard, directeur général, explique : « L’Association de disque golf de Whitehorse organisait depuis quelques années un tournoi de deux jours, en septembre. On montait un parcours temporaire pour l’occasion. Avec Josh [Paton], nous avons décidé de donner l’opportunité à la communauté d’avoir un nouveau terrain de jeu plus permanent. » Les personnes devront s’acquitter de droits d’entrée pour avoir accès à ce parcours inédit, qui sera accessible dans les prochaines semaines. Les créneaux horaires restent à déterminer, mais ils devraient coïncider avec les périodes moins achalandées du terrain de golf.

Dans les communautés, la Ville de Dawson est en train d’installer un terrain permanent sur le sentier Crocus Bluff, alors que le village de Carmacks prévoit un événement pour l’ouverture du sien, au cours du mois de septembre 2021.

Initiation à tout âge

Du fait de sa simplicité, le disque golf peut être pratiqué dès le plus jeune âge. L’École Émilie-Tremblay dispose d’ailleurs de quelques corbeilles portables, pour initier les élèves à ce sport. « C’est vraiment une activité amusante, les élèves sont dehors, avec leurs ami.e.s et essayent de nouvelles choses. De plus, c’est un sport où il est facile d’impliquer toute une classe », affirme Joëlle Haché, enseignante en éducation physique au CSSC Mercier.

Pour Jean-Paul Berrel, le disque golf est un sport très inclusif où les débutant.e.s sont plus que bienvenu.e.s. « Il peut y avoir un esprit de compétition, mais c’est surtout avec soi-même, non envers les autres, conclut-il. Chacun cherche à faire mieux que la dernière fois sur le même parcours. » On l’aura compris, mêlant sport, défis et promenade en nature, le disque golf sera la discipline en vogue à tester cet été au Yukon.

 

-30-

Photos

 

Titre : Disque golf.jpg

Légende : Jean-Paul Berrel a commencé le disque golf en 2018 et est vite devenu accro. Il essaye de jouer une fois par jour : seule la pluie peut le décourager.

Crédit : Fournie

 

 

 

 

 

 

 

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 3 juin, 2021
  • Dernière mise à jour 3 juin, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article