Le danger du radon

En ce début d’année, Santé Canada souhaite interpeller sur un danger méconnu qui touchent les maisons canadiennes : le radon. Il s’agit d’un gaz radioactif résultant de la dégradation de l’uranium présent dans le sol. Si sa concentration dans les maisons excède le seuil indiqué par Santé Canada, le radon peut avoir de graves conséquences sur la santé. Mathieu Brossard, expert en radon pour Santé Canada, et Pat Fortier, un résident de Norwood qui a installé un système d’atténuation de radon chez lui, donnent quelques indications sur comment s’y prendre face à ce danger.

____________________

 Vincent Erario

IJL – Réseau.Presse – La Liberté

Le radon n’est pas à prendre à la légère, il est responsable du décès de plus de 3 200 Canadiens chaque année, des suites d’un cancer du poumon. « C’est un chiffre qui est lié au radon et au tabagisme », explique Mathieu Brossard, expert en radon chez Santé Canada. « Il faut comprendre que si vous êtes non-fumeur le plus grand risque que vous avez de développer un cancer du poumon, c’est l’exposition au radon. Si vous êtes un fumeur, vous êtes beaucoup plus à risque. » D’après Santé Canada, une personne fumeuse sur trois est menacée, contre une personne sur vingt chez les non-fumeurs. (1)

Certaines régions du Canada sont plus affectées que d’autres. C’est ce que montre une enquête pancanadienne réalisée par Santé Canada en 2012. Le Manitoba, le Nouveau-Brunswick, la Saskatchewan et le Yukon présentent ainsi les pourcentages les plus élevés d’habitations ayant une concentration de radon supérieure à la ligne directrice de Santé Canada fixée à 200 Bq/m3. Au Manitoba, 21,1 % des habitations soumises à un test de détection présentaient une concentration en radon entre 200Bq/m3 et 600Bq/m3. (2)

Toutefois, Mathieu Brossard tient à être clair : « Peu importe où on se trouve, le radon est partout. »

Comment faire détecter et traiter sa maison?

Une seule solution face au danger du radon, la détection. Mathieu Brossard invite les Canadiens à consulter les ressources en ligne disponibles sur le site de Santé Canada et sur le site Occupe-toi du Radon, partenaire non-gouvernemental de Santé Canada. Deux possibilités s’offrent aux personnes intéressées, se procurer leur propre trousse de détection ou faire appel à un professionnel. « Souvent les gens vont choisir d’acheter une trousse et le faire eux-même », indique Mathieu Brossard. « Pour débuter la mesure on installe le détecteur au plus bas niveau occupé de la maison. On recommande une période d’exposition de trois mois en période de chauffage puis il faut envoyer le détecteur à un laboratoire. »

C’est la méthode choisie par Pat Fortier, résident du quartier Norwood à Winnipeg, pour faire détecter sa maison. Avant cela, il avait déjà lu des articles au sujet du radon et se souvient avoir lu un dépliant au moment de son emménagement en 2015. « J’ai commandé un test d’environ 45 $ en 2017 via le site internet de Santé Canada », précise le père de trois enfants. Quatre mois après avoir acheté son détecteur, Pat Fortier a reçu ses résultats d’analyse, qui lui ont indiqué une concentration autour de 300 Bq/m3 dans sa cave. En 2020, il a pris contact avec un professionnel  d’atténuation de radon recommandé par un de ses amis, Radonmatters, qui est d’ailleurs certifié par le programme national de compétence sur le radon au Canada (PNCR-C). (3)

« Cela m’a coûté environ 2 500 $, révèle Pat Fortier, cela a pris une semaine pour avoir l’installation, puis une semaine plus tard, l’appareil de mesure indiquait déjà une différence. »  Aujourd’hui, il relève une concentration en radon autour de 38 Bq/m3 dans sa cave et ne regrette en aucun cas son investissement : « Certes, ce n’est pas comme s’il s’agissait d’une belle cuisine ou quelque chose que tu vois. Mais c’est très important car ça aide à protéger et on planifie de rester dans le quartier, donc autant investir. »

Dans son Rapport sur le concours de réduction de radon, Occupe-toi du Radon estimait le coût moyen pour un système d’atténuation du radon en 2018-2019 à 3 072,10 $ au Manitoba et en Saskatchewan. (4)  Mathieu Brossard reconnaît qu’il s’agit d’un investissement conséquent qui reste principalement à la charge des particuliers et qui doit être renouvelé : « Les ventilateurs sont généralement garantis au moins cinq ans, mais souvent on voit des ventilateurs qui fonctionnent dix ans ou 20 ans. Il y a une inspection à faire quand on a ces systèmes-là. »

Il ajoute :  « Il y a certaines municipalités qui vont offrir des subventions, il y a eu certains programmes de rénovations dans les dernières années où il y avait des incitatifs pour l’atténuation du radon. Mais en règle générale l’atténuation du radon est vue comme des travaux d’entretien d’une maison ». Au Manitoba, Mathieu Brossard mentionne Manitoba Hydro, qui couvre les mesures d’atténuation du radon dans son offre de prêt « Plan de financement énergétique ».

(1)        https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/sante-environnement-milieu-travail/rapports-publications/radiation/radon-autre-raison-arreter-sante-canada-2010.html

(2)        https://www.canada.ca/content/dam/hc-sc/migration/hc-sc/ewh-semt/alt_formats/pdf/radiation/radon/survey-sondage-fra.pdf

(3)        https://c-nrpp.ca/fr/

(4)        Page 7 : https://takeactiononradon.ca/wp-content/uploads/Radon-Reduction-Sweepstakes-Report-Sept.-new-format_FR.pdf

 

Encadré

Atténuer le radon, comment ça marche?

Comme le stipule le site internet de Santé Canada, « la méthode la plus courante est la dépressurisation active sous la dalle. Cette solution comprend l’installation d’un tuyau entre le faux-plancher du sous-sol et un mur extérieur ou le toit, muni d’un petit ventilateur évacuant le radon présent sous l’habitation à l’extérieur avant son infiltration dans votre maison. » (1) Mathieu Brossard complète avec ses explications : « l’exfiltration du radon dans une maison est due à une différence de pression. Lorsqu’on va corriger une maison suite à un problème de radon, le travail du petit ventilateur est de renverser cette différence de pression. »

(1) https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/securite-et-risque-pour-sante/radiation/radon/diminution-concentrations-maison.html

 

-30-

Photos : 

photo : Marta Guerrero. Pat Fortier.

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 4 février, 2022
  • Dernière mise à jour 4 février, 2022
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article