L’ACFA régionale de Calgary fête la bienvenue aux nouveaux arrivants francophones

Après deux années sans rassemblement, une célébration a été organisée pour les francophones de Calgary. Au total, environ 90 personnes étaient présentes. Un pari réussi pour l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) régionale de Calgary qui a mis en place ce projet pilote.

_____________________________

Chloé Liberge

IJL-RÉSEAU.PRESSE-LE FRANCO

C’est dans une ambiance festive, au rythme de musiques entraînantes, que les nouveaux arrivants francophones font connaissance pour l’occasion avec ces «familles d’accueil» déjà installées depuis quelques années.

Au programme : danse, repas, cadeaux de bienvenue, mais aussi jeux pour petits et grands. Tout est mis en œuvre pour créer une relation entre les participants, un lien social essentiel.

C’est le cas pour Denis Kasongo et Jean-Marie Nshimirimana qui viennent juste de se rencontrer. Ils sont venus à cet évènement dans l’espoir de trouver une communauté. «On est ici pour chercher l’intégration, en espérant rencontrer des gens qui parlent la même langue que nous.»

Tous deux se sont établis à Calgary pour retrouver leur famille respective et ils soulignent la convivialité de cette ville. Pour Jean-Marie, originaire du Burundi et installé ici depuis novembre dernier, la communauté francophone l’a beaucoup épaulé. «L’intégration s’est bien passée. Les gens à Calgary sont bons, ils m’ont aidé à trouver le nécessaire pour vivre ici.» Un esprit de solidarité que partage également Denis.

Ancien habitant d’Ottawa, ce Congolais a déménagé dans la métropole il y a un mois et demi et a déjà fait appel à une association pour l’accompagner dans ses démarches. «Lorsque je me sens un peu seul, je peux trouver des personnes qui peuvent m’aider avec mes projets. Par exemple, si j’ai des questions sur tel ou tel domaine, j’ai quelqu’un qui peut m’aider à me donner les informations en français, ce qui est plus simple avec la communication.»

Une aide que peu de francophones osent solliciter

Afin de promouvoir cette assistance, de nombreux organismes sont présents lors de cette rencontre pour les nouveaux arrivants. Que ce soit le Centre d’accueil pour les nouveaux arrivants francophones (CANAF), le Réseau santé Alberta (RSA), le Centre albertain d’information juridique ou encore le Conseil scolaire FrancoSud, tous ont répondu présents à l’invitation. À travers leurs kiosques d’information, ils leur souhaitent la bienvenue et leur proposent leurs services.

Pour Marco Bergeron, président du Conseil scolaire FrancoSud, cette réunion permet aussi de guider ces arrivants, souvent perdus. «Ils ont des besoins, mais ne savent pas forcément où aller. C’est pourquoi on est là aujourd’hui, pour leur dire : “oui, on est présents et oui, on peut vous aider”.»

Un manque d’activités ressenti depuis deux ans

C’est aussi l’occasion, lors de cet évènement, de se retrouver comme avant. Les sourires se lisent sur les visages de chacun, participants et bénévoles. Une ambiance qui fait chaud au cœur de Nancy Loranger-McClintock, une ancienne Montréalaise installée à Calgary depuis les années 1980.

Ce n’est pas la première fois qu’elle fait du bénévolat. Alors quand son amie lui a proposé d’aider l’association, elle n’a pas hésité. «Je trouve que c’est important, à titre de Canadienne française, de pouvoir offrir mes services auprès de la communauté.»

Que ce soit en accueillant les nouveaux francophones ou encore en s’occupant du kiosque de jeu, Nancy garde toujours la bonne humeur. Pour cette assistante-enseignante au Lycée international de Calgary (anciennement Louis Pasteur) en grande section maternelle, il est évident que la langue française est nécessaire à ses yeux. «C’est important de valoriser la langue. Le Canada est considéré comme un pays bilingue et si l’on peut l’emporter au-delà des frontières ou autre, pourquoi ne pas s’investir?»

S’engager pour la communauté francophone

Un investissement réussi puisqu’au total, 16 familles d’accueil et 76 nouveaux arrivants ont pu faire connaissance. Pour Marie-Thérèse Nickel, la directrice de l’ACFA régionale de Calgary, cette fête est un succès. «On a mis du temps à se décider à faire l'évènement suite aux mesures sanitaires, mais on s’est quand même lancé avec six jours d’organisation et tout s’est bien passé.»

Elle est d’ailleurs très fière de cette grande diversité et de retrouver tant de nationalités différentes lors de cette rencontre francophone. De l’Algérie au Maroc, en passant par le Cameroun, la Guinée ou encore certains pays d’Amériques du Sud, toutes étaient représentées dans la bonne humeur.

Des cadeaux ont également été offerts à toutes les personnes présentes. Trousses d’accueil avec brochures d’information pour les adultes et sacs de voyage pour les enfants, ce geste a fait chaud au cœur à tous.

La directrice de l’ACFA régionale de Calgary garde un bon souvenir de cet après-midi. «Les participants et partenaires avaient l’air d’être heureux, donc on est contents.» Un rassemblement similaire pourrait donc être organisé dans un futur proche.

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 14 avril, 2022
  • Dernière mise à jour 11 avril, 2022
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article