La célébration des Fêtes 2020 dans l’Ouest canadien

La célébration des Fêtes 2020 dans l’Ouest canadien

Les provinces canadiennes se suivent, mais ne se ressemblent pas dans leur gestion du dossier de la COVID-19. La Colombie-Britannique et l’Alberta semblent toutes deux avoir adopté la ligne dure dans leur lutte contre le virus pendant la période des Fêtes, alors que la Saskatchewan, elle, attend toujours avant d’établir ses règles. Malgré les différences, un défi commun s’impose : celui de réinventer les fêtes.

Marie-Paule Berthiaume

Initiative de journalisme local – APF - Ouest

Les restrictions sanitaires du temps des Fêtes

La Colombie-Britannique n’est désormais plus citée en exemple pour sa maîtrise de la pandémie, vu l’explosion des cas dans les dernières semaines. La province doit dorénavant conjuguer avec des restrictions sanitaires rigides, annoncées le 19 novembre et reconduites jusqu’au 8 janvier. Toute rencontre doit se dérouler exclusivement entre les membres d’une même maisonnée. Les personnes vivant seules peuvent créer une bulle de deux personnes maximum. Seuls les déplacements essentiels interrégionaux et interprovinciaux sont permis, soit les déplacements habituels pour le travail et les déplacements pour des raisons médicales.

« En raison du nombre élevé de cas en Alberta, des mesures agressives sont nécessaires dès maintenant pour éviter que notre système de santé ne soit débordé », peut-on lire sur la page des restrictions sanitaires de la province. L’Alberta vient d’annoncer une série de mesures strictes, après une hausse importante du taux d’infections. Les mesures quant aux rassemblements sont les mêmes qu’en Colombie-Britannique, mais l’Alberta a également annoncé la fermeture temporaire de plusieurs commerces et services, comme les restaurants. De plus, tout déplacement non essentiel à l’extérieur du lieu de résidence est formellement découragé.

La Saskatchewan, dont le taux d’infections est légèrement supérieur à celui de la Colombie-Britannique, dit vouloir attendre au 17 décembre pour établir les règles en vigueur pendant la période des Fêtes. Sur sa page de mesures de santé publique, la province indique que les rassemblements intérieurs et extérieurs sont toujours possibles, tout en déconseillant « fortement les rassemblements de toute taille au-delà du foyer immédiat, à ce stade ».

Le premier ministre a semé la controverse au début décembre parmi les travailleurs de la santé et notamment au sein de l’Union des infirmières et des infirmiers de la Saskatchewan (SUN), en suggérant la possibilité d’augmenter la limite du nombre de personnes pouvant se réunir pour la période des Fêtes. Les autorités de la Saskatchewan se sont depuis rétractées quant à la possibilité de la Saskatchewan de célébrer un temps des Fêtes exempt de restriction majeure.

Le défi des événements virtuels

L’Association des francophones des Kootenays Ouest (AFKO) présente son événement virtuel Y fait frette… en fête pour lequel les résidents de la région sont invités à participer au défi photo Que faites-vous quand qu’il fait frette en...?, pour créer un conte hivernal présenté en baladodiffusion et à partager une recette en vidéo.

La responsable de la coordination culturelle, MJ Cromp, indique que l’AFKO a recensé une faible participation aux activités virtuelles offertes depuis le début de la pandémie, surtout en ce qui concerne les spectacles en ligne. « Étant donné que nous étions tous et toutes confinés pendant plusieurs mois, la communauté n’est plus portée à aller sur les réseaux sociaux et le bouche-à-oreille est actuellement quasi impossible, donc il est difficile de promouvoir nos activités », dit-elle.

L’offre culturelle francophone de l’Ouest canadien pour les Fêtes

Une programmation virtuelle est certes offerte par les organismes culturels francophones de l’Ouest, malgré qu’il soit difficile d’en dresser un portrait puisqu’il n’existe pas de répertoire à cet effet. Visiter les membres des conseils culturels provinciaux sur la toile (le Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-Britannique, le Regroupement artistique francophone de l’Alberta et le Conseil culturel fransaskois) semble être la voie à emprunter pour garnir son calendrier d’activités. On retrouve, entre autres, la présence de marchés de Noël virtuels pour découvrir et soutenir les artistes et artisans francophones. Des activités diverses sont organisées telles que des contes, des expositions, des spectacles et même, la visite du père Noël.

Le Bye-Bye des francophones de l’Ouest

Le temps des Fêtes sera certes différent cette année, mais il n’en demeure pas moins possible de dénicher des événements francophones dans sa région ou ailleurs. À noter que la 22e édition du Rire sera disponible en ligne du 26 au 30 décembre sur le site de Radio-Canada, dans le cadre de L’atelier culturel. Créée en 1994, la revue humoristique albertaine couvre l’actualité multiprovinciale, de la Colombie-Britannique au Manitoba.

-30-

Suggestion d’encadré

L’Institut Angus Reid a mené une enquête sur les répercussions qu’aura la COVID-19 sur les célébrations des Fêtes. Selon le sondage, beaucoup de Canadiens hésitent toujours à rester à la maison pour les vacances malgré l’anxiété causée par la recrudescence des infections. Chose certaine, les restrictions sanitaires resserrées inciteront l’ensemble des Canadiens à fêter soit en groupe restreint ou simplement à distance.

Bas de vignettes

— Programmation virtuelle des fêtes Y fait frette… en fête
(gracieuseté de l’Association francophone des Kootenays Ouest)

- Réinventer la période des fêtes.
(gracieuseté de Volodymyr Hryshchenko, Unsplash)

— Les restrictions sanitaires resserrées inciteront l’ensemble des Canadiens à fêter soit en groupe restreint ou simplement à distance.
(gracieuseté de Sergei Solo, Unsplash)

- En Colombie-Britannique et en Alberta, les personnes vivant seules peuvent créer une bulle de deux personnes maximum.
(gracieuseté de Rosie Kerr, Unsplash)

- En Colombie-Britannique et en Alberta, toute rencontre doit se dérouler exclusivement entre les membres d’une même maisonnée.
(gracieuseté de Lingcho, Unsplash)

- Une bougie des fêtes, une lueur d’espoir.
(gracieuseté de DAVIDSONLUNA, Unsplash)

— La période des fêtes 2020 s’annonce tranquille.
(gracieuseté d’Aurelia Borzin, Unsplash)

-30-

  • Nombre de fichiers 8
  • Date de création 15 décembre, 2020
  • Dernière mise à jour 15 décembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article