J’ai appris à dessiner avec le Centre des arts

J’ai appris à dessiner avec le Centre des arts

Confinés mais créatifs! À la maison, mais pas oisifs! Depuis le début de la crise sanitaire, nous sommes incités à ne pas rester les bras croisés. Faites votre pain, apprenez le code informatique avec un «webinaire», ou n’importe quoi d’autre tant que vous ne restez pas devant la télévision. Depuis quelques semaines, le Centre des arts de la Confédération de Charlottetown vous propose même de devenir artiste à vos heures... perdues.

________________

Laurent Rigaux

Initiative de journalisme local - APF – Atlantique

Avec le confinement sont venues des envies qu’on n’aurait jamais pensé avoir. J’ai voulu faire mon pain, mais la pénurie de levure a retardé ce projet ambitieux. J’ai voulu apprendre à jouer de l’harmonica grâce à YouTube, et je reprends encore mon souffle. Désormais, j’apprends le dessin grâce au Centre des arts de la Confédération.

Une nouveauté pour le Centre des arts

Dans une série de sept leçons, disponibles en français, Evan Furness, l’éducateur en arts visuels, nous explique comment dessiner ce qu’on voit par la fenêtre, comment varier les formes et les traits lorsqu’on utilise un crayon à papier ou encore la technique du pochoir. La quatrième leçon nous propulse vers l’art abstrait et on se surprend à peindre comme Piet Mondrian (peintre néerlandais reconnu comme l’un des pionniers de l’abstraction). Dans la cinquième, on se prend pour Marcel Duchamp (peintre, plasticien français), avant de partir vers des paysages abstraits et de finir, dans la septième et dernière leçon disponible pour le moment, à peindre (presque) comme Picasso.

«Ces pages sont très achalandées, se félicite Monique Lafontaine. La responsable de la programmation et de la formation artistique en français se base sur les statistiques de consultation du site Internet du Centre des arts. C’est la première fois que le centre culturel propose des activités à réaliser à la maison.

«En temps normal, on a des cours d’arts le samedi pour les jeunes et des activités avec les écoles, explique la responsable. Mais c’est difficile de donner des cours de dessin si on ne peut pas s’approcher.» «C’est complètement nouveau pour moi. C’est le fun», se réjouit Evan Furness, qui conçoit ces activités.

Avec ce qu’on a chez soi

Les sept leçons déjà en ligne ont un dénominateur commun : l’usage d’outils et d’objets «qu’on a à la maison», explique  Monique Lafontaine. Une feuille, un crayon à papier ou des crayons de couleurs, il n’en faut pas beaucoup plus. «C’est assez simple sur le plan matériel, confirme Evan Furness. Mais c’est riche sur le plan artistique.»

Chaque activité se base sur une oeuvre de la collection permanente du centre culturel, et en explore les concepts graphiques. Ainsi, l’oeuvre visiteur  de l’artiste canadien Robert Youds permet d’introduire la quatrième activité, ma préférée, sur les couleurs et les formes. Un rectangle bleu, un carré jaune, une autre forme rouge, et voilà la vue de mon salon prête à être exposée!

De nouvelles activités à distance seront proposées, en attendant que les mesures d’éloignement physique soient adoucies. «On en aura avec du bricolage et de la sculpture», promet Evan Furness, qui prévoit sept nouvelles leçons pour la fin du mois de mai. L’éducateur estime que le confinement est propice à la découverte de nouvelles choses, «qu’on n’a pas le temps de faire en temps normal».

Monique Lafontaine se demande pour sa part si le public va continuer à répondre «présent» au moment où le mercure va monter. En attendant, elle profite aussi de son temps à la maison pour pratiquer la musique. Elle est partie du Centre des arts le jour de la fermeture avec une harpe. «Je passe plus de temps à l’accorder qu’à jouer», plaisante-t-elle. En ce qui me concerne, je me contenterai de l’harmonica!

-30-

PHOTOS : (incluant titre de la photo, légende et crédit du photographe ou courtoisie)

  • Nombre de fichiers 5
  • Date de création 1 mai, 2020
  • Dernière mise à jour 3 mai, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article