«God bless America!», lance Doug Ford

«God bless America!», lance Doug Ford

ÉMILIE PELLETIER

Initiative de journalisme local — Le Droit

Le premier ministre ontarien Doug Ford a tenu à remercier le nouveau président des États-Unis Joe Biden après que son administration ait annoncé jeudi que plusieurs doses du vaccin AstraZeneca seront livrées au Canada.

«God bless America!», s’est exprimé en conférence de presse un Doug Ford enthousiaste, après avoir appris que les États-Unis prévoient envoyer des doses du vaccin AstraZeneca au pays en vertu d’un accord de partage conclu avec le Canada et le Mexique.

« Ils viennent à notre rescousse. (...) J’ai achalé Trump, j’ai achalé Biden, voilà ce que font les vrais voisins. »

Précédemment annoncé par l’agence Reuters, cet accord prévoit un prêt de 4 millions de doses, dont 1,5 million envoyé au Canada et 2,5 millions au Mexique. 

Alors que les trois pays travaillent à finaliser les derniers détails de l’entente, selon la Maison-Blanche, le premier ministre Doug Ford a fait savoir qu’une fois les doses reçues en Ontario, il considérera les Américains comme des « champions ». 

Plus de 1 500 nouveaux cas

Le plus récent bilan de la santé publique, publié jeudi matin, signale 1 553 nouveaux cas de COVID-19, répertoriés la veille.

À certains moments au cours du mois de mars, la province a été en mesure de garder le nombre de nouvelles contaminations sous la barre du millier.

Par contre, l’Ontario enregistre depuis 12 jours plus de 1 000 cas du virus, et la moyenne ne cesse d’augmenter.

Jeudi, le médecin hygiéniste en chef de l’Ontario David Williams a débuté sa conférence de presse en notant que la moyenne sur une période de sept jours a augmenté autant à propos du nombre de cas que du nombre de décès et du pourcentage de positivité. 

 

Celui-ci a confirmé ce que plusieurs experts en santé publique affirmaient déjà depuis quelques jours: l’Ontario est dans sa troisième vague de la pandémie. 

 

Rappelons que mercredi, l’Ontario a constaté son premier anniversaire depuis la mise sur pause de la province par son premier ministre, le 17 mars 2020. 

Un an plus tard, un total de 323 509 cas de COVID-19 ont été comptabilisés. 

La santé publique de l’Ontario compte 1 136 cas confirmés du variant britannique du coronavirus, 47 du variant de l’Afrique du Sud et 34 de celui provenant du Brésil. 

Ces variants sont considérés comme plus contagieux par les spécialistes en épidémiologie. 

Décès

Mercredi, la COVID-19 a emporté 15 Ontariens, portant le bilan total des décès causés par le virus à 7 202. 

Hôpital

La même journée, 730 personnes étaient à l’hôpital pour soigner des symptômes de la COVID-19.

Parmi ces patients, 304 étaient aux soins intensifs, dont un peu plus de la moitié avaient besoin d’un respirateur pour rester en vie. 

FSLD

Dans les foyers de soins de longue durée (FSLD), la santé publique n’a rapporté aucun décès lié au virus au cours de la journée de mercredi, mais quatre résidents et trois employés ont reçu un diagnostic de COVID-19. 

Depuis que la COVID-19 a atteint ces établissements, 3 752 résidents et 11 employés ont perdu la vie. 

Vaccination

Mercredi, 58 119 personnes ont offert leur bras à l’aiguille pour recevoir le vaccin contre la COVID-19. 

Dans la province, 1 359 453 doses avaient été administrées en date de mercredi, à 20h30.

Jusqu’à présent, 92,8% de la population n’a encore reçu aucune dose du vaccin. 

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 18 mars, 2021
  • Dernière mise à jour 18 mars, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article