Émotion lors des premières vaccinations à l’Île-du-Prince-Édouard

Émotion lors des premières vaccinations à l’Île-du-Prince-Édouard

Mercredi 16 décembre : une date à retenir. Ce jour-là, à midi trente, neuf mois après le début de la crise sanitaire à l’Île-du-Prince-Édouard, trois travailleurs de santé sont devenus les premiers Insulaires vaccinés contre la COVID-19.

________________

Laurent Rigaux

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

Cela faisait bien longtemps qu’on n’avait pas vu Heather Morrison et Marion Dowling d’aussi près, avec des mois de conférences de presse suivies à distance. Mercredi dernier, la médecin hygiéniste en chef de l’Île et la cheffe des soins infirmiers à Santé Î.-P.-É. sont là toutes les deux pour assister aux trois premières injections du vaccin de Pfizer-BioNTech contre la COVID-19.

«Un nouvel élan»

Heather Arsenault et Debbie Lawless, qui travaillent toutes deux au foyer de soins Garden Home à Charlottetown, et Chris Lantz, un médecin, sont les premiers Insulaires à recevoir la fameuse piqûre.

Après une dizaine de minutes à l’intérieur de la pièce où les injections sont réalisées, les trois ressortent dans la salle d’attente, sous les applaudissements du personnel. «C’est un nouvel élan dans le combat contre ce virus, déclare Chris Lantz. Cela fait du bien de passer à l’offensive.» Le médecin confie qu’il était «aussi excité qu’un enfant le jour de Noël». Il a reçu la proposition d’être parmi les premiers seulement deux jours plus tôt, et a accepté «sans hésitation».

«Neuf mois, c’est long»

Debbie Lawless, elle, a appris la veille qu’elle pouvait être dans les premiers à recevoir le vaccin. «J’étais déjà émue en voyant quelqu’un se faire vacciner à la télévision, raconte la préposée aux soins. Les larmes aux yeux, elle évoque sa mère, en centre de soins longue durée en Nouvelle-Écosse, qui regarde «en direct» sa fille se faire immuniser. «C’était une longue bataille, et c’est le moment d’être à nouveau enthousiasmée par la vie», ajoute-t-elle.

Même émotion du côté de Heather Arsenault, qui estime que «neuf mois, cela fait long pour nos aînés et leurs familles». Elle aussi a du mal à finir sa phrase, lorsqu’elle mentionne sa hâte de pouvoir voir, cet été, son fils qui vit en Alberta et sa fille qui est à Montréal.

L’Î.-P.-É. a déjà reçu 1 950 flacons qui permettront de vacciner environ autant de personnes, en commençant par les travailleurs de santé participant aux interventions contre la COVID-19 et le personnel des foyers de soins en contact direct avec les patients. Environ 200 doses sont administrées pendant cette première journée; les autres seront données dans les jours qui suivent. La prochaine cargaison de flacons est prévue pour fin décembre.

«C’est une bonne journée»

La province prévoit livrer les vaccins en plusieurs phases, explique Heather Morrison. Jusqu’à fin mars, l’objectif est de vacciner un maximum de personnes des groupes prioritaires, à savoir les résidents et le personnel des établissements de soins communautaires et de soins de longue durée, les travailleurs de la santé en contact direct avec des patients à plus haut risque d’exposition à la COVID-19, les aînés de 80 ans et plus, et les autochtones de plus de 18 ans.

Viendront ensuite les autres travailleurs de la santé, les aînés âgés de plus de 70 ans, les résidents et le personnel d’autres établissements résidentiels ou d’autres milieux de vie en communauté (par exemple, foyers de groupes, soins résidentiels, refuges, services correctionnels), les camionneurs, les autres travailleurs par rotation, et les essentiels.

«On va recevoir plus de doses au printemps, explique la médecin hygiéniste en chef. J’aimerais que tous les groupes qu’on a besoin de protéger soient vaccinés avant l’été.» Le grand public pourra ensuite recevoir à son tour le précieux vaccin, entre l’été et l’automne 2021.

Marion Dowling a rendu hommage au travail et aux «efforts» de toutes les équipes qui ont permis que cette première vaccination soit possible. «On a encore du travail, mais aujourd’hui est une bonne journée, poursuit Heather Morrison, se disant «ravie enthousiaste et reconnaissante» pour tout le travail accompli depuis neuf mois. «Je suis tellement heureuse, ajoute-t-elle. Je ne peux tout simplement pas enlever le sourire de mon visage, vous ne pouvez pas le voir sous le masque. Cela fait du bien, il n’y a pas eu beaucoup de jours pour se sentir aussi bien ces derniers mois.»

Toutes les personnes qui ont reçu les 1 950 premières doses de vaccin devront revenir 21 jours plus tard, pour avoir une seconde injection, appelée «booster» Cela permet de renforcer l’immunisation contre le coronavirus.

-30-

PHOTOS : (incluant titre de la photo, légende et crédit du photographe ou courtoisie)

Toutes les photos : Laurent Rigaux

  1. Debbie Lawless, employée à la maison de soins Garden Home de Charlottetown, après avoir reçu le vaccin contre la COVID-19.
  2. Heather Arsenault, employée à la maison de soins Garden Home de Charlottetown, après avoir reçu le vaccin contre la COVID-19.
  3. Chris Lantz, médecin dans plusieurs maisons de soins, s’est dit «excité comme un enfant le jour de Noël» d’avoir reçu ce vaccin.
  4. Pour Debbie Lawless, employée à la maison de soins Garden Home de Charlottetown et l’une des trois premiers vaccinés de l’Île, «c’est le moment d’être à nouveau enthousiasmée par la vie».
  5. Heather Arsenault, employée à la maison de soins Garden Home de Charlottetown et l’une des trois premières personnes vaccinées de l’Île, était très émue en évoquant son envie de revoir ses enfants qui habitent en Alberta et à Montréal.
  6. «C’est une bonne journée», s’est félicitée Heather Morrison, visiblement ravie que la vaccination commence à l’Île.

7 et 8. Marion Dowling, cheffe des soins infirmiers à Santé Î.-P.-É., a rendu hommage à l’«effort» de toutes les personnes qui ont contribué à rendre ce premier jour de vaccination possible.

  1. La clinique de vaccination démarre à l’hôpital de Charlottetown, où une salle d’attente spéciale a été aménagée pour recevoir les centaines de personnes qui sont dans les groupes prioritaires.
  • Nombre de fichiers 10
  • Date de création 17 décembre, 2020
  • Dernière mise à jour 17 décembre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article