Deux jeunes frères de Shédiac lancent une entreprise de leurres de pêche

Deux jeunes frères de Shédiac lancent une entreprise de leurres de pêche

Les jeunes entrepreneurs Zachary et Frédéric Roy, âgés de 14 et 11 ans, sont fiers d’avoir lancé Stickylures, une entreprise unique de leurres de pêche avec autocollants. Leur devise est «Faire ressembler les leurres à de vrais poissons».

________________

Claire Lanteigne

Initiative de journalisme local – APF – Atlantique

«Nous avons commencé en faisant des leurres en bois qu’on sculptait à la main, raconte Zachary, et on achetait des autocollants qu’on mettait dessus.»  Mais ils voulaient trouver des leurres qui ressembleraient à de vrais poissons. Ils ont démarré leur entreprise Stickylures en novembre 2019, et travaillé pendant plusieurs mois pour concevoir des autocollants, des kits d’emballage et créer un site Web.

«Les autocollants réalistes sont un moyen facile et peu coûteux de donner une nouvelle vie aux leurres usés, anciens ou nouveaux», lance Zachary. Les autocollants sont fabriqués à partir d’un matériau de qualité commerciale très durable, protégé contre les UV et résistant à l’eau.

Les produits de Stickylures sont conçus et emballés par les deux frères et sont vendus de deux façons : les commandes en ligne (www.stickylures.ca) ou en personne, lors d’expositions de pêche, de tournois et de spectacles sportifs dans la région.

En mars dernier, ils devaient participer à leur premier forum de pêche à la mouche de Dieppe et  au Salon nautique de Moncton, mais le tout a malheureusement été annulé en raison de la pandémie.

«Nous avons construit notre présentoir avec du bois recyclé, dit encore Zachary, mais il nous servira éventuellement lorsque les activités reprendront.»

«Mon frère et moi avons toujours créé des projets de bricolage», ajoute Zachary. Ils ont construit des rampes de skate, un go-kart, une cabane dans les arbres, une cabane de pêche, des cannes à pêche maison et des mouches à pêche. «Nous aimons simplement être créatifs», mentionne Zachary.

«Mon père a commencé à pêcher avec mon frère et moi quand j’avais quatre ans», explique Frédéric. Quand celui-ci a attrapé son premier bar rayé, il plaisantait et taquinait son père et son frère en leur disant qu’il avait un poisson au bout de la ligne. Ils ne l’ont pas cru. «Puis un énorme bar rayé était accroché. J’ai commencé à rire et ce fut le début d’une passion», raconte Frédéric en souriant. Et la passion pour la pêche se poursuit dans la famille alors que les frères s’y adonnent avec le papa et le grand-papa.

Frédéric et Zachary ont donc combiné leur amour pour la pêche et leur créativité en faisant le design des autocollants en se basant sur de vraies photos. Toutes sortes de photos de poisson sont disponibles, comme le bar et le gaspareau. D’autres sont constamment conçues. Ils voient du potentiel dans la pêche récréative puisque de plus en plus de pêcheurs passionnés qui s’y adonnent. 

«L’entrepreneuriat c’est notre intérêt, indique Zachary, et nous l’avons fait de notre propre initiative avec l’appui de nos parents.» Avec son père Jason, ils gèrent les commandes, les paiements, etc., tandis que Frédéric s’occupe du marketing. Leur page Facebook est de plus en plus populaire. Lors de la fête des Pères, dimanche dernier, ils ont reçu quelques commandes.

Zachary sera en 10e année à l’école Louis-J.-Robichaud en septembre, tandis que Frédéric débutera la 6e année à l’école Mgr-François-Bourgeois.

-30-

Photos (courtoisie) 

1 - Zachary et Frédéric avec le présentoir qu’ils ont fabriqué et qui sert à exposer leurs produits lors de différentes activités reliées à la pêche.

2 - Des leurres pour pêcher le gaspareau (photo paquet de deux)

3 – Leurres pour pêcher le bar. (photo plusieurs leurres)

  • Nombre de fichiers 4
  • Date de création 22 juin, 2020
  • Dernière mise à jour 22 juin, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article