Des Cadiens en ville cet été

Des Cadiens en ville cet été

Des Cadiens de la Louisiane vont venir s’installer à Dieppe quelques jours l’été prochain pour enseigner leur musique, leur danse et leur cuisine. Le tout aura lieu dans le cadre de Chaudière Noire, premier camp de vacances du genre, du 29 juin au 3 juillet 2020.

_______________

Jean-Marie Nadeau

Initiative de journalisme local - APF - Atlantique

L’entreprise Le Grenier musique, dont le siège social se trouve à Moncton, est à la base de cette initiative. «J’ai envie de créer un véritable lieu d’échange et de collaboration entre des artistes et des formateurs et formatrices de la Louisiane, de l’Acadie et du Québec, et le public», explique la directrice du Grenier musique, Carol Doucet, par voie de communiqué.

C’est ainsi qu’est né le camp musical Chaudière Noire, qui sera bilingue et prendra place au Centre des arts et de la culture de Dieppe. Il est basé sur le modèle louisianais du BlackPot Camp, organisé par des membres du groupe The Revelers. «Les Louisianais appellent les chaudrons des chaudières, d’où l’appellation de Chaudière Noire», précise Carol Doucet.

Chass Justus et Chris Miller, membres du groupe susmentionné, seront d’ailleurs sur place à Dieppe pour collaborer à l’orchestration du camp. Chaudière Noire est ouvert aux musiciens et musiciennes de 14 ans et plus, débutants comme professionnels.

Des formateurs de renom

L’objectif premier du camp sera de mettre en valeur la culture cadienne : musique, danse et cuisine de la Louisiane.

«Il n’y a pas nécessairement de liens de parenté entre les musiques cadiennes et acadiennes, mais il y a beaucoup d’amour entre elles, souligne Carol Doucet. On ne compte plus le nombre de musiciens acadiens qui ont des tounes d’influence louisianaise dans leurs prestations! Et combien d’Acadiens et d’Acadiennes ont débuté leur carrière après avoir écouté et avoir été influencés par du Zachary Richard, par exemple?»

La Néo-Brunswickoise Lisa LeBlanc sera la présidente d’honneur de cette première édition de Chaudière Noire. Une quinzaine de formateurs et formatrices se joindront à elle pour partager leur amour de la musique cadienne : The Revelers, la chanteuse du groupe Feu Follet Kelli Jones, les deux membres du groupe gaspésien Sammy et Nadine, le Winston Band et le groupe acadien Cy, entre autres.

Et comme la cuisine et la danse cadiennes seront aussi à l’honneur, des chefs cadiens seront sur place chaque soir pour offrir des classes de maîtres et nourrir les participants. «Et chaque soir, il y aura un spectacle gratuit pour le public avec les participants du camp», précise encore Carol Doucet. Le bon temps va rouler!» comme on dit en Louisiane.

La Louisiane, «trésor patrimonial»

«Parmi les sujets qui pourraient être traités, notons le violon, le frottoir, le ti-fer, la guitare, l’harmonica, la mandoline, le banjo, l’accordéon, la basse, la batterie, le chant, la cuisine, le two-step et autres cours de danse, etc.», peut-on encore lire dans le communiqué.

L’artiste multidisciplinaire acadien Raynald Basque songe participer à ce camp «parce qu’il ne faut pas laisser tomber ce trésor patrimonial qu’est la Louisiane». Éric Dow, du groupe acadien Cy, a pour sa part accepté d’être formateur «[parce que] notre musique a toujours été influencée par les rythmes de la Louisiane». Avec les autres membres du groupe, il a participé au BlackPot Camp l’an dernier.

Le Grenier Musique sert depuis de nombreuses années de passerelle entre les artistes acadiens et louisianais. Ce camp est une première, mais Carol Doucet souhaite que ça devienne le début d’une longue aventure entre l’Acadie du Nord et l’Acadie du Sud. Les inscriptions sont déjà ouvertes en se rendant sur le site www.legreniermusique.com.

-30-

  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 2 mars, 2020
  • Dernière mise à jour 26 février, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article