Cinq capsules vidéo produites par FrancoQueer de l’Ouest : Tout savoir ou presque sur la bispiritualité ou l’intersectionnalité

Cinq capsules vidéo produites par FrancoQueer de l’Ouest : Tout savoir ou presque sur la bispiritualité ou l’intersectionnalité

Vous pensez que 2SLGBTQIA+ est une formule algébrique ? Ou vous vous demandez à quoi peut bien correspondre le A dans cet énoncé ? L’organisme FrancoQueer de l’Ouest, de concert avec des collaborateurs comme le Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique (CJF), vient de mettre en ligne une série de courtes capsules vidéo afin que plus personne ne reste dans le placard.

André Magny

Initiative de journalisme local – APF - Ouest

Vivre une identité minoritaire n’est jamais simple. Ça peut paraître intimidant de trouver sa place dans une communauté ou une autre. C’est vrai d’un point de vue linguistique, c’est aussi vrai d’un point de vue de l’orientation sexuelle.

Quand l’organisme Franco-Jeunes de Terre-Neuve-Labrador a approché FrancoQueer de l’Ouest basé en Alberta pour mener à bien une série de capsules sur l’identité sexuelle, les Franco-Albertains n’ont pas hésité. « Une douzaine de partenaires, dont le Conseil jeunesse, ont aussi collaboré », raconte la directrice du membership jeunesse de FrancoQueer de l’Ouest, Alodie Larochelle, qui est aussi bachelière en théâtre et écrivaine.

La réalisatrice et productrice indépendante Jessica L’Heureux et le directeur photo Benoît Pellerin ont réalisé les capsules. L’artiste du théâtre transgenre et queer Émanuel Dubbeldam les anime. Le A dans 2SLGBTQIA+, La fois du coming out, Le coming out d’un proche, La bispiritualité et L’intersectionnalité sont ainsi abordés, très souvent avec humour, dans des productions faisant entre trois et cinq minutes.

S’interroger

Pour le Conseil jeunesse francophone de la Colombie-Britannique et sa coordinatrice de projets jeunesse, Maureen Ogeard, les capsules répondent à certaines questions que les jeunes se posent, qu’ils fassent ou non partie de la communauté LGBTQ. « Les jeunes ont besoin de modèle », explique-t-elle.

Au sein du CJF, il y avait déjà cette volonté « de mettre sur la table ce sujet », poursuit Maureen Ogeard. Atelier en ligne, campagne d’affichage, promotion des capsules de FrancoQueer de l’Ouest, en plus de tout ça, le CJF participe, avec le Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique et l’organisme ENSEMBLE pour le respect de la diversité, au projet Empreintes qui vise la prévention de la violence et de la discrimination à l’école.

Choisir son camp

Alodie Larochelle se rappelle que lors de ses premières participations au sein du défilé de la fierté gaie, « quand on mettait de la musique en français, on se faisait huer. » Les mentalités ont heureusement évolué, dit-elle.

Une évolution qui a aussi touché le milieu francophone. Elle se souvient également qu’il fut un temps où « on souhaitait dans la communauté franco que les revendications des LGBTQ arrêtent de distraire les gens face à d’autres enjeux de la francophonie. C’est ce qui faisait que certains et certaines se sentaient exclus au sein de leur minorité et choisissaient d’aller plutôt du côté anglophone. » En fait, Alodie Larochelle est d’avis que c’est grâce à un organisme comme FrancoQueer de l’Ouest que certains reviennent à la francophonie. Du moins, ce fut son cas à elle après des études en anglais à l’université.

Au fait, le A dans 2SLGBTQIA+ signifie un ou une allié-e. C’est-à-dire que même un ou une hétéro peut prendre position en faveur de la personne qui se fait harceler en raison de son orientation sexuelle. Comme le dit Émanuel Dubbeldam, « pas besoin de suivre un cours ou d’obtenir un diplôme pour être un allié, c’est ton choix. » S’il est possible que les capsules ne répondent pas à toutes les questions, une suggestion de l’animateur : « Pas de panique ! Tu peux te rendre sur le site du comité FrancoQueer de l’Ouest, CFQO.ca »       

-30-

Bas de vignette : La porte-parole du Comité FrancoQueer de l'Ouest, Alodie Larochelle, en ce qui concerne le projet des capsules conçues pour sensibiliser et expliquer différentes réalités proches de la communauté 2SLGBTQIA+.

Crédit : gracieuseté d’Alodie Larochelle

-30-

  • Nombre de fichiers 2
  • Date de création 13 octobre, 2020
  • Dernière mise à jour 13 octobre, 2020
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article