100 millions pour le logement locatif abordable au Nouveau-Brunswick

Les familles néobrunswickoises à faible revenu pourront recevoir entre 300 et 475 $ par mois grâce à l’Allocation Canada – Nouveau-Brunswick pour le logement. Les gouvernements fédéral et provincial ont signé le 9 avril une entente débloquant 98,3 millions $ sur sept ans, partagés à parts égales par les deux paliers. Les subventions seront destinées aux locataires et non aux logements, ce qui donnera de la flexibilité aux gens dans le besoin.
_______________________

Steve Legault

IJL – Réseau.Presse – Le Moniteur Acadien

«[L’Allocation canadienne d’aide au logement [ACL)] existe depuis un an, mais le Nouveau-Brunswick est l’avant-dernière province à signer cette entente. [Le gouvernement néobrunswickois] a attendu presque un an avant de signer cette entente avec nous», a souligné le ministre fédéral des Affaires intergouvernementales et député de Beauséjour, Dominic LeBlanc, en entrevue sur les ondes de CJSE.

«Cette entente va ensuite débloquer les 100 millions de dollars, avec la moitié financée par le gouvernement fédéral. Je suis très content, j’ai dit à monsieur Higgs à plusieurs reprises que le Nouveau-Brunswick avait des besoins flagrants dans les logements abordables», a ajouté le ministre.

Le programme vise à soutenir près de 6700 ménages dans la province au cours des sept prochaines années.

L’avantage de l’ACL, d’après le député de Beauséjour, est que les subventions pourront suivre le locataire dans un déménagement.

«Ce qui est vraiment intéressant dans le programme, c’est que l’argent est portable. Nous subventionnons le locataire et non le logement. Par exemple, une mère monoparentale qui a de la difficulté financièrement peut appliquer pour recevoir la subvention ; si la personne ou la famille qui applique veut déménager dans un autre appartement ou logement, la prestation mensuelle va la suivre», confirme Dominic LeBlanc.

Les bénéficiaires pourront retourner aux études

«Le ministère du Développement social travaille actuellement à régler les derniers détails du processus de demande, qui sera ouvert aux familles à faible revenu admissibles au cours des prochains mois. Dans un premier temps, les familles admissibles seront identifiées à partir de la liste d’attente actuelle pour un logement subventionné. De plus amples renseignements sur le processus de demande seront communiqués dans les semaines à venir», peut-on lire sur le site Web du gouvernement du Nouveau-Brunswick.

Les montants versés mensuellement aux prestataires de l’Allocation Canada – Nouveau-Brunswick varieront entre 300 et 475 $ en fonction du revenu du ménage, de sa composition et de son emplacement. À noter que le programme est destiné à ceux qui ont des enfants et travaillent à faible revenu.

Les prestations seront versées pour une durée maximale de trois ans et «[aideront] les familles à faible revenu avec enfants à faire face directement aux coûts liés au logement et, indirectement, aux coûts liés à la nourriture, aux vêtements, à la garde d’enfants et au transport», précise encore le communiqué du gouvernement provincial.

Le programme prévoit également que les bénéficiaires pourront s’inscrire à une formation professionnelle ou poursuivre des études postsecondaires sans perdre l’accès à cette prestation, a rapporté le ministre LeBlanc en entrevue : «C’est une façon de donner l’autorité ou le choix à la famille, mais quand même leur permettre d’avoir davantage d’argent pour l’épicerie ou des activités pour leurs enfants, etc.»

«Par exemple, si une personne décide de retourner aux études, ça permet aux gens d’améliorer leur éducation sans perdre la subvention. Il y a toujours des conséquences un peu perverses à des programmes de subvention et nous avons voulu les éviter», a-t-il ajouté.

Il cite en exemple que dans certains cas, si le prestataire gagne un maigre 10 $ de plus que le revenu alloué par un programme donné, il peut facilement perdre l’accès à une subvention. «Ça vous enlève les moyens de dépenser pour les choses dont vous avez besoin, qui sont dispendieuses parfois. Des conséquences comme cela, ça enlève tout simplement le gout d’aller travailler», a déploré le ministre.

+++

La Stratégie nationale sur le logement

Il y a près d’un an que le gouvernement fédéral a commencé à s’associer aux provinces pour offrir de l’aide aux familles dans le besoin. Des sommes ont été versées à l’Ontario, à la Nouvelle-Écosse, à la Saskatchewan et à la Colombie-Britannique en novembre 2020.

L’Allocation Canada – Nouveau-Brunswick pour le logement s’inscrit dans la Stratégie nationale sur le logement du gouvernement fédéral. Il s’agit d’un plan de plus de 70 milliards $ sur dix ans visant à fournir un chez-soi à plus de Canadiens.

+++

-30-

Commentaire : Les «+++» sont des symboles pour faire un encadré. Si jamais ce n’est pas possible, simplement mettre le texte à la fin.

Photos :

0418 IJL_100 millions logement locatif abordable_Dominic LeBlanc_Cr. Page Facebook Dominic LeBlanc : Le ministre fédéral des Affaires intergouvernementales et député de Beauséjour, Dominic LeBlanc. (Crédit : Page Facebook Dominic LeBlanc)

0418 IJL_100 millions logement locatif abordable_9 résultats Stratégie_Cr. Site Web SCHL - Capture d'écran IJL Moniteur acadien / 0418 IJL_100 millions logement locatif abordable_Cibles de la Stratégie_Cr. Site Web SCHL - Capture d'écran IJL Moniteur acadien / 0418 IJL_100 millions logement locatif abordable_Stratégie objectifs_Cr. Site Web SCHL - Capture d'écran IJL Moniteur acadien : La Stratégie nationale sur le logement du gouvernement du Canada prévoit un budget de plus de 70 milliards $ sur dix ans. (Crédit : Site Web SCHL – Capture d’écran IJL Moniteur acadien)

  • Nombre de fichiers 5
  • Date de création 23 avril, 2021
  • Dernière mise à jour 23 avril, 2021
error: Contenu protégé, veuillez télécharger l\'article